SABMiller voudrait racheter le brasseur néerlandais Heineken

14/09/14 à 20:01 - Mise à jour à 20:01

Le groupe brassicole britannique SABMiller aurait récemment approché les propriétaires de son concurrent néerlandais Heineken en vue d'un rachat de ce dernier, rapporte dimanche l'agence de presse financière Bloomberg sur base de personnes proches du dossier.

SABMiller voudrait racheter le brasseur néerlandais Heineken

© Belga

Avec cette offre, le producteur des bières Grolsch, Peroni et Miller entendrait se protéger contre un intérêt supposé du Belgo-Brésilien Anheuser-Busch InBev, premier brasseur mondial. La première offre aurait été déclinée par la famille Heineken, qui a toujours le contrôle du brasseur néerlandais.

SABMiller, deuxième groupe brassicole au monde, aurait proposé à la famille Heineken une participation non négligeable dans le nouvel ensemble. Selon certaines sources, SABMiller se préparerait maintenant à la prochaine étape, dont on ne sait pas encore si elle consistera en une nouvelle offre.

Un porte-parole de Heineken n'a pas souhaité faire de commentaires dimanche.

Le marché spécule depuis longtemps quant à l'intérêt porté par AB InBev à l'encontre de SABMiller. Un intérêt que SABMiller voudrait contrer en rachetant Heineken. Le nouveau groupe ainsi formé aurait en effet un chiffre d'affaires de plus de 21 milliards d'euros et occuperait une position renforcée dans des marchés émergents, comme en Afrique ou au Mexique.

Un rachat de Heineken serait la plus grosse opération de l'histoire du marché brassicole, un marché qui a été le théâtre d'une importante consolidation ces dernières années. La plus grosse transaction, actuellement, reste le rachat de l'Américain Anheuser-Busch par legroupe belgo-brésilien InBev en 2008. AB InBev possède pour sa part les marques Jupiler, Budweiser, Corona et Stella Artois.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires