Saab sauvé temporairement par un groupe chinois

12/09/11 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Trends-Tendances

Le constructeur automobile Saab a conclu un accord portant sur la licence d'une de ses technologies au groupe automobile chinois Youngman, a annoncé lundi la société néerlandaise Swedish Automobile, propriétaire de la marque.

Saab sauvé temporairement par un groupe chinois

© Epa

Saab Automobile a signé un accord avec une structure intermédiaire de titrisation basée aux Pays-Bas, Swedish Automobile Coöperatief, qui permettra d'octroyer la licence de la technologie Phoenix à un tiers. Cette technologie Phoenix constitue la base de développement pour les prochains véhicules de la gamme.

L'accord de licence donne des droits non exclusifs à la technologie Phoenix moyennant une somme de 70 millions d'euros. Youngman a signé un accord en ce sens et versera donc ce montant.

Cet accord de licence fait partie d'un financement-relais qui doit encore être approuvé par les autorités de la concurrence chinoises. Le financement en question prévoit au total une injection de capital de 245 millions d'euros de Youngman et Pang Da, un autre groupe chinois.

Par ailleurs, le syndicat IF Metall renonce à introduire une demande de faillite. Le syndicat a réagi de la sorte après que le patron de Saab, Victor Muller, a décidé de faire appel de la décision judiciaire de ne pas octroyer de sursis partiel à Saab.

"J'ai encore espoir que le tribunal accédera à la requête de Saab. Les travailleurs recevront alors leur salaire par le biais de la garantie sur les salaires et la société recevra la bouffée d'oxygène nécessaire", a commenté un délégué syndical. IF Metall craint encore que Saab, dans le cadre d'une faillite, soit morcelé et qu'une lutte intense s'engage entre les créanciers.

Les syndicats Unionen et Ledarna ont, eux, bien introduit lundi une demande de faillite pour le constructeur automobile. Ils disent avoir perdu patience en voyant que les salaires restaient impayés. Ces deux syndicats représentent 1.300 travailleurs parmi lesquels les hauts et moyens cadres de Saab.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires