Saab : le chinois Youngman ne jette pas l'éponge

03/02/12 à 08:50 - Mise à jour à 08:50

Source: Trends-Tendances

Le constructeur automobile Youngman, candidat malheureux au rachat de Saab, a formulé une nouvelle offre de reprise, valorisée à plusieurs centaines de millions d'euros.

Saab : le chinois Youngman ne jette pas l'éponge

L'entreprise automobile chinoise Youngman a formulé une nouvelle offre de reprise de Saab, a indiqué jeudi la radio publique suédoise, selon qui l'offre porterait sur plusieurs milliards de couronnes suédoises (des centaines de millions d'euros).

Les curateurs de l'entreprise automobile suédoise n'ont pas souhaité réagir.

Saab avait été contrainte de se déclarer en faillite à la fin de l'année 2011, devant l'incapacité de trouver un acquéreur. Deux groupes chinois, le constructeur Youngman et le distributeur Pang Da, tenaient la corde, mais General Motors, ancien propriétaire de Saab, s'est opposé jusqu'au bout au nécessaire transfert de brevets technologiques qu'il détient encore aux entreprises chinoises.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires