Ryanair survivrait-elle sans subsides publics ?

26/06/12 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Source: Trends-Tendances

Les subsides publics ont sauvé la mise à Ryanair, selon ses rivaux traditionnels : sans eux, la compagnie low-cost serait dans le rouge de 305 millions d'euros. "Faux", rétorque le CEO de Ryanair, qui contre-attaque.

Ryanair survivrait-elle sans subsides publics ?

© Bloomberg

Sans les subsides dont bénéficie Ryanair dans les pays où elle opère, son résultat enregistrerait une perte de près de 305 millions d'euros, rapportent mardi L'Echo et De Tijd sur base d'un document réalisé par les majors du transport aérien.

Selon les concurrentes de la compagnie low-cost, si Ryanair enregistre un bénéfice de quelque 500 millions d'euros, c'est uniquement grâce aux subsides perçus. D'après les évaluations d'experts de l'Association des compagnies européennes (AEA), qui ont épluché les comptes de Ryanair, les subsides s'élèveraient à plus de 793 millions d'euros.

"Faux : nous avons juste négocié des réductions de taxes dans les aéroports où nous sommes présents, a réagi Michael O'Leary, CEO de Ryanair. C'est une pratique qu'utilisent également les grandes compagnies aériennes traditionnelles !"

L'Irlandais a par ailleurs annoncé l'ouverture de quatre nouvelles bases d'opération en Europe à l'été 2013. "Actuellement, sept aéroports sont en compétition. Nous annoncerons la décision probablement d'ici octobre ou novembre 2012."

La compagnie low-cost entend poursuivre son développement à l'aéroport de Charleroi où elle pense que des vols transatlantiques seraient imaginables dans trois ans : "Il n'y a pas de raison de ne pas les développer , a encore estimé Michael O'Leary.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires