Ryanair: les pilotes allemands appelés à la grève, une première

21/12/17 à 14:51 - Mise à jour à 16:43

Source: Afp

Le syndicat Vereinigung Cockpit a appelé ce jeudi à une grève des pilotes de Ryanair en Allemagne à quelques jours de Noël, marquant le premier débrayage pour cette catégorie de personnel dans l'histoire de la compagnie trentenaire.

Ryanair: les pilotes allemands appelés à la grève, une première

© AFP

A l'issue de négociations "sans résultats", le syndicat appelle "tous les pilotes de Ryanair en CDI à faire grève vendredi 22 décembre de 05H01 (04H01 GMT) à 08H59 (07H59 GMT)", ce qui affectera "toutes les liaisons prévues dans les aéroports allemands sur cette période", a indiqué Vereinigung Cockpit (VC) dans un communiqué, sans donner de chiffres précis.

La première rencontre prévue entre le syndicat et Ryanair mercredi "a été annulée au dernier moment par l'employeur", qui refusait la présence à la table des négociations de 2 des 5 membres de la commission tarifaire de Cockpit, a expliqué le syndicat.

Il en déduit que la volonté de Ryanair de discuter avec les pilotes allemands était une façon de jouer la montre pour éviter un débrayage à l'approche des fêtes de Noël.

"Dans l'histoire de Vereinigung Cockpit, il n'était encore jamais arrivé que l'autonomie tarifaire soit ainsi foulée au pied par un employeur", dénonce également Cockpit.

Ryanair reconnaît formellement le syndicat irlandais Impact

Ce jeudi, Ryanair a annoncé reconnaître officiellement Impact comme interlocuteur syndical des pilotes irlandais de la compagnie aérienne, ce qu'a confirmé le syndicat, écartant ainsi la menace d'une grève imminente.

Une réunion entre les deux parties est prévue le 3 janvier prochain pour formaliser cette reconnaissance qualifiée d'"avancée historique" par Ashley Connolly, du syndicat Impact, qui s'est exprimée devant les médias, tandis que Ryanair dit avoir formulé de premières propositions sur les conditions de travail, les salaires et le cadre du dialogue social au sein de l'entreprise.

La compagnie dit "souhaiter conclure rapidement un accord sur ces divers sujets avec le conseil des pilotes irlandais de Ryanair", actant ainsi un tournant majeur pour le transporteur qui a toujours refusé de négocier autrement que directement avec ses employés.

La compagnie irlandaise à bas coût a amorcé vendredi dernier un virage à 90 degrés en annonçant qu'elle était prête à reconnaître des syndicats, au moment où le climat social se chargeait et qu'elle faisait face à la menace de grèves historiques de ses pilotes en Italie, en Irlande et au Portugal.

Après une rencontre avec la direction, mardi, Impact avait donné jusqu'à jeudi midi à Ryanair pour fournir par écrit un document attestant officiellement de la reconnaissance du syndicat comme interlocuteur pour représenter les pilotes irlandais, faute de quoi il aurait reconsidéré la possibilité d'un arrêt de travail.

Ce "danger s'est éloigné pour le moment", a précisé le syndicat dans son communiqué.

La menace d'un mouvement social autour de Noël avait été brandie par plusieurs syndicats représentant les pilotes de plusieurs bases européennes qui souhaitaient entamer des pourparlers avec la compagnie via des délégués syndicaux.

Ceci avait accentué la pression sur la compagnie, déjà mise à mal par une série d'annulations de vols depuis la rentrée de septembre, imputées par la direction à une erreur de gestion des plannings de vacances pour les pilotes.

L'épisode a révélé un malaise d'une partie des pilotes qui ont intensifié depuis leurs revendications sur les conditions de travail et le dialogue social avec la hiérarchie, sur fond de départs d'aviateurs vers d'autres compagnies.

En savoir plus sur:

Nos partenaires