Ryanair : ces millions flamands qui enragent les compagnies belges

15/03/10 à 10:25 - Mise à jour à 10:25

Source: Trends-Tendances

Ryanair négocie avec une asbl flamande une desserte Ostende-Malaga trois fois par semaine. Quelque 2,3 millions d'euros de subventions seraient mis sur la table, en toute discrétion, pour convaincre la compagnie low-cost. Au grand dam des compagnies aériennes belges, qui rappellent qu'elles "volent six fois par semaine vers Malaga, sans un centime d'euro de subside !"

Ryanair : ces millions flamands qui enragent les compagnies belges

© Bloomberg

L'asbl Toeristische Ontsluiting West-Vlaanderen négocie avec la compagnie aérienne low-cost Ryanair pour que celle-ci assure, trois fois par semaine, une liaison entre l'aéroport d'Ostende et Malaga. Afin de convaincre Ryanair de franchir le pas, quelque 2,3 millions d'euros ont été réunis, dans la plus grande discrétion, auprès de toutes sortes d'instances publiques, ce qui revient à un sponsoring de 38,24 euros par passager, écrit samedi le journal De Morgen.

Quant aux compagnies aériennes belges, elles se montrent scandalisées : "Ensemble, nous volons six fois par semaine vers Malaga, sans un centime d'euro de subside !", réagit Dirk Knegtel secrétaire général de l'Aeropolitical Committee de la Belgian Air Transport Association et représentant, au sein de cette association, de TUI Airlines Belgium.

Subventions publiques : Air France veut porter plainte contre Ryanair auprès de la Commission européenne

Autre contentieux centré sur les aides publiques perçues par Ryanair, mais outre-Quiévrain cette fois : le quotidien Le Figaro révélait jeudi dernier qu'Air France s'apprêtait à porter plainte devant la Commission européenne contre sa concurrente irlandaise. Le spécialiste des vols à bas coûts aurait, selon elle, perçu des aides publiques illégales. Au total, il s'agirait de 660 millions d'euros touchés en Europe en 2008, dont 35 millions en France, sous forme d'aides au démarrage, de ristournes sur l'assistance aux escales ou encore sur les redevances aéroportuaires, rapporte le quotidien. La plainte pourrait être déposée dans les prochaines semaines.

Interrogé par Le Figaro, un porte-parole de Ryanair a démenti avoir perçu des aides d'Etat et rétorqué que "c'est Air France qui perçoit des aides illégales sous forme de réductions des taxes d'aéroport sur ses lignes domestiques en France".

Ce n'est pas la première fois que Ryanair est la cible de telles accusations. Au fil des années, la Commission a ouvert une série d'enquêtes sur des aides publiques obtenues par Ryanair en échange de son implantation dans des aéroports, régionaux pour l'essentiel et peu développés avant son arrivée.

La compagnie irlandaise avait cependant remporté en 2008 une grande victoire devant la justice européenne, qui avait cassé une décision de Bruxelles obligeant Ryanair à rembourser des aides obtenues pour une desserte en Belgique. En janvier dernier, la Commission avait mis fin à une enquête sur d'éventuelles aides publiques illégales pour la desserte de l'aéroport de Bratislava.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires