Ryanair à Brussels Airlines : "Eh bien, déménagez !"

29/03/12 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Trends-Tendances

Brussels Airlines menace de quitter Bruxelles si elle n'obtient pas une fiscalité plus avantageuse ? Chiche, répond en substance le patron de Ryanair... qui accuse par ailleurs la Commission européenne de mentir.

Ryanair à Brussels Airlines : "Eh bien, déménagez !"

© Bloomberg

"Quittez Bruxelles mais ne demandez pas d'aides d'Etat", a conseillé Michael O'Leary, patron de Ryanair, aux responsables de Brussels Airlines, jeudi au cours d'une conférence de presse à Bruxelles.

La compagnie belge a récemment tiré la sonnette d'alarme, en raison notamment de la concurrence de Ryanair qui paie son personnel suivant la législation irlandaises et qui bénéficie des subsides accordés par la Région wallonne à l'aéroport de Charleroi.

Réponse succincte du patron de la compagnie irlandaise : "Eh bien, déménagez" à Charleroi ou hors de la Belgique. "Vous ne manquerez à personne à Bruxelles." Brussels Airlines a de son côté déjà affirmé qu'elle n'envisageait pas de quitter la Belgique.

La Commission européenne ment, accuse le patron de Ryanair

La Commission européenne interdit bien à ses fonctionnaires d'emprunter des vols low-cost : elle ment donc quand elle affirme ne pas boycotter Ryanair, a par ailleurs affirmé Michael O'Leary. Le patron de la compagnie irlandaise s'appuie sur une correspondance de Stephen Quest, directeur du bureau pour la gestion des remboursements individuels à la Commission, datant du 23 janvier dernier.

"Il est exact que les termes du contrat Amex - l'agence de voyage avec laquelle travaille principalement la Commission - interdisent de réserver des vols opérés par des compagnies low-cost", écrit ainsi Stephen Quest à Michael O'Leary. En cause, selon Stephen Quest : le fait que les tickets à bas prix doivent être payés immédiatement avec une carte de crédit et que les possibilités d'échange et d'annulation sont limitées.

Les tensions entre Ryanair et les instances européennes ne sont pas neuves, la Commission européenne menant actuellement une enquête sur d'éventuelles aides d'Etat illégales à 16 aéroports européens, dont celui de Charleroi, où opère la compagnie irlandaise.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires