Ronnie Leten quitte Atlas Copco: "Huit année de ce job ont exigé beaucoup d'efforts"

17/01/17 à 08:36 - Mise à jour à 08:36

Source: Belga

Ronnie Leten, le CEO belge du géant industriel suédois Atlas Copco, a décidé de quitter ses fonctions après 32 ans au sein de la société, dont huit en tant qu'administrateur délégué.

Ronnie Leten quitte Atlas Copco: "Huit année de ce job ont exigé beaucoup d'efforts"

Ronnie Leten © Belga

Le Limbourgeois de 60 ans est actif depuis 1985 chez Atlas Copco, dont il est devenu CEO en 2009. Ronnie Leten quittera officiellement ses fonctions lors de l'assemblée générale du 26 avril prochain.

"Si vous exercez ce genre de job huit ans et que vous voyagez aux quatre coins du monde, cela demande beaucoup d'efforts", a-t-il expliqué à l'agence Belga. "En second lieu, j'avais pris l'engagement envers le conseil d'administration de faire en sorte qu'une bonne succession soit possible".

Au cours d'une conférence de presse lundi à Stockholm, il a souligné combien il avait vécu "des années fantastiques depuis 1985". "Mais quand vous dirigez une entreprise huit ans et plus, vous devez également vous demander si la société n'a pas besoin d'un nouveau dirigeant."

Le Belge, élu manager néerlandophone de l'année 2013, sera remplacé par Mats Rahmström. Ce Suédeois a entamé sa carrière chez Atlas Copco en 1988 et dirige actuellement le département "Industrial Technique".

Ronnie Leten explique avoir également reçu comme mission, lors de son entrée en fonction, de prévoir sa succession. "L'entreprise ne peut pas dépendre d'une personne", a-t-il rappelé, tout en soulignant que s'il était encore resté quelques années, les personnes susceptibles de lui succéder auraient peut-être pu examiner d'autres options.

Dans un entretien avec l'agence Belga, Ronnie Leten précise avoir voulu faire immédiatement la lumière sur toute la ligne. Son départ est en effet annoncé en même temps que les projets de scission du groupe en une entreprise en charge des activités minières d'une part, et en un groupe Atlas Copco résiduaire d'autre part, centré sur les activités industrielles, comme l'usine de compresseurs sise à Wilrijk (province d'Anvers).

Le CEO belge a fait passer le message à son conseil d'administration qu'il souhaite d'abord terminer son travail au sein de la société suédoise. Pour ce qui viendra après, les choses ne sont pas encore claires. "Je n'ai pas de projets précis mais je continuerai à travailler", se borne-t-il à dire, ajoutant seulement souhaiter "un role opérationnel" et vouloir travailler dans un environnement où il a "un impact direct".

Ronnie Leten n'entend en tout cas pas se reposer sur ses lauriers. Bien qu'il compte déménager en Belgique en cours d'année, il devrait rester actif principalement en Scandinavie. L'homme s'est en effet tissé un réseau en Suède et dans les pays voisins. Une chose est sûre, à ses yeux: "je ne vais certainement pas aller en politique".

Le Belge est également président du groupe suédois Electrolux, spécialisé dans les appareils domestiques. Après son départ, le management d'Atlas Copco comptera encore deux Belges.

Nos partenaires