Retour à une croissance tendancielle pour les exportations wallonnes

11/05/15 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Belga

Avec 4,9% de croissance et un montant record de 42,3 milliards d'euros, les exportations wallonnes semblent avoir retrouvé en 2014 une croissance tendancielle qui se confirme sur le début de 2015, si l'on en croit les carnets de commandes des derniers mois, a indiqué lundi le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt.

Retour à une croissance tendancielle pour les exportations wallonnes

© DR

Obtenu dans une conjoncture internationale hésitante, ce taux de croissance (hors gaz naturel) place la Wallonie parmi les bons élèves de l'Union européenne, en comparaison des 3,7% de l'Allemagne, 1,4% de la Flandre, 0,9% de l'UE15, 0,4% des Pays-Bas ou encore -0,3% de la France, selon les chiffres de l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (AWEX).

La Wallonie, de par la relative étroitesse de son marché à l'exportation, avait mieux résisté que ses voisins à la crise de 2008-2009 mais n'était pas parvenue, en 2012 (-2,3%) ni en 2013 (1,4%) à relancer la machine. "Peut-on dire que cette hirondelle fera le printemps ? Il est difficile en tout cas, sans hirondelle, d'affirmer que le printemps va arriver", a commenté M. Marcourt (PS).

La croissance tendancielle observée depuis mai 2013 (entre 2,9% et 7,7% par trimestre) et le redressement sur les derniers mois de 2015 de la courbe des carnets de commandes à l'exportation paraissent plaider pour une embellie, portée notamment par la parité favorable de l'euro et du dollar.

Le fait essentiel de l'année 2014 aura été le retour à la croissance des exportations en Union européenne (+5,9%) mais aussi hors UE (1%), ce dernier secteur moins performant faisant l'objet d'efforts tout particuliers, a souligné la directrice générale de l'AWEX, Pascale Delcomminette.

"Dans les secteurs des six pôles de compétitivité, les exportations wallonnes se sont élevées de 7,7%, tirées par les filières chimiques (+14,2%)", a-t-elle ajouté. A lui seul, le secteur pharmaceutique draine près d'un quart des ventes wallonnes à l'international.

Quant aux investissements étrangers en Wallonie, ils marquent le pas, chutant de 25% par rapport à 2013 pour arriver à 640 millions d'euros. Il s'agit toutefois d'une "bonne résistance", selon l'Agence, qui considère le nombre d'emplois promis (1.951, quatrième chiffre le plus élevé de ces quinze dernières années). Six dossiers sur dix concernent de nouvelles implantations. L'AWEX relève un bémol: la taille des dossiers, qui ne génèrent en moyenne que 18 emplois.

L'Agence se félicite enfin d'avoir rencontré 13 des 15 objectifs et indicateurs de son contrat de gestion. Parmi les deux objectifs manqué, le nombre d'emplois créés a raté la cible des 2.035 emplois à 4 points de pourcentage près.

Pas moins de 347 entreprises wallonnes - des PME pour la plupart - ont exporté pour la première fois l'an dernier, et 632 ont utilisé pour la première fois les services à l'exportation de l'AWEX.

Nos partenaires