Résurgence de polio au Nigeria avec deux nouveaux cas

11/08/16 à 23:43 - Mise à jour à 23:43

Source: Belga

(Belga) Deux nouveaux cas de polio ont été enregistrés au Nigeria, pour la première fois depuis 2014, a annoncé jeudi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), un revers sérieux pour ce pays qui espérait avoir éradiqué la maladie.

Il s'agit de deux enfants, que le virus a paralysés, dans le nord-est du Nigeria, une région ravagée par la guérilla islamiste de Boko Haram, a précisé l'OMS dans un communiqué. En septembre 2015, l'OMS avait retiré le Nigeria de la liste des pays où la poliomyélite est considérée comme endémique. Le pays le plus peuplé d'Afrique espérait être certifié exempt de polio en 2017. "La priorité maintenant c'est d'immuniser rapidement tous les enfants dans la zone affectée", a déclaré la directrice pour l'Afrique de l'OMS, Matshidiso Moeti. La poliomyélite, causée par un virus qui prolifère dans des conditions sanitaires précaires, détruit le système nerveux, pouvant entraîner la paralysie et la mort. Il n'existe pas de traitement curatif. Seul le vaccin permet d'éviter la maladie. La situation humanitaire dans l'Etat de Borno est très mauvaise. Selon l'Unicef, 50.000 enfants risquent de mourir de faim. En octobre 2015, le président nigérian Muhammadu Buhari s'était engagé à poursuivre les efforts pour éradiquer la polio, alors que la campagne sanitaire a commencé en 1998. Au Nigeria, les campagnes de vaccination sont compliquées par la présence du groupe djihadiste Boko Haram dans le nord-est du pays, et par des rumeurs selon lesquelles le vaccin rendrait stérile. Certains Etats du nord musulman du Nigeria avaient même stoppé les vaccinations en 2003. (Belga)

Nos partenaires