Résultats : les gagnants et les perdants du jour

21/10/10 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Trends-Tendances

D'Umicore à Mobistar, la publication de résultats trimestriels s'est multipliée jeudi. Voici les gagnants et perdants de cette dernière fournée en date.

Résultats : les gagnants et les perdants du jour

© Bloomberg

Umicore : chiffre d'affaires en hausse de 20% au troisième trimestre

Le chiffre d'affaires d'Umicore a progressé de 20 % au troisième trimestre par rapport à la même période en 2009. Le groupe spécialisé en technologie des matériaux prévoit que l'EBIT récurrent se situera pour 2010 "dans la partie supérieure de la fourchette de 315 millions à 335 millions qui a été communiquée précédemment", indique-t-il jeudi dans un communiqué.

L'ensemble de ses segments d'activités ont réalisé des résultats positifs. Les revenus de la branche Catalysis ont ainsi augmenté de 20 %, ceux des Energy Materials et des Performance Materials de 18 %, et enfin ceux du Recycling de 22 %.

Selon Umicore, la dette nette a légèrement diminué au troisième trimestre et "devrait augmenter à la fin de l'année à cause de besoins en fonds de roulement plus élevés".

UCB confirme ses pronostics pour 2010

La progression des ventes des trois nouveaux médicaments d'UCB (Cimzia, Vimpat et Neupro), administrés à plus de 170.000 patients, a permis de compenser l'impact des génériques sur le portefeuille des produits matures (Keppra, Zyrtec, Xyzal) et de gonfler de 6 % le chiffre d'affaires des neuf premiers mois de l'année, qui atteint 2,4 milliards d'euros, annonce jeudi la société biopharmaceutique.

Les ventes nettes des trois nouveaux médicaments ont atteint 289 millions d'euros à elles seules, et ce, "alors que de multiples lancements sont toujours en cours dans plusieurs pays", souligne UCB dans un communiqué. La rentabilité sous-jacente (EBITDA récurrent) et le bénéfice net sont conformes aux prévisions du groupe.

Pour 2010, UCB table sur un chiffre d'affaires d'"au moins" 3 milliards d'euros. Le cash-flow opérationnel (EBITDA) récurrent devrait tourner autour de 700 millions d'euros, et le bénéfice par action devrait s'élever à environ 1,76 euro, contre 1,74 euro en 2009, sur la base de 180 millions d'actions non diluées.

Deceuninck table sur un retour à la rentabilité en 2010

Deceuninck a enregistré, au troisième trimestre de 2010, un chiffre d'affaires de 152,4 millions d'euros, ce qui représente une hausse en glissement annuel de 9,6 %. Le volume a augmenté de 5,5 %. Les taux de change ont eu un impact favorable de 4,8 %.

La demande a poursuivi sa progression dans presque tous les pays à l'exception du Royaume-Uni, de l'Espagne et de certains marchés plus modestes d'Europe de l'Est, selon Tom Debusschere, CEO du producteur de systèmes en PVC, cité dans un communiqué.

Pour l'ensemble de l'exercice 2010, l'entreprise maintient ses perspectives d'un retour à la rentabilité. Elle se montre toutefois prudente en raison de la baisse des subsides publics en matière de rénovation qui peut affaiblir la demande. Par ailleurs, les coûts du PVC et des additifs continuent à progresser "pour atteindre un record historique".

Résultats record pour Melexis au troisième trimestre

Le chiffre d'affaires de Melexis pour le troisième trimestre était 59,1 millions d'euros, soit une hausse de 65 % par rapport au même trimestre de l'an dernier et une croissance de 6 % par rapport au dernier trimestre. L'évolution du taux d'échange euro/dollar a eu un impact positif de 2 % par rapport au trimestre précédent.

La marge brute s'est élevée à 28,5 millions d'euros au troisième trimestre, soit une hausse de 106 % par rapport au même trimestre de l'an dernier et une croissance de 10 % par rapport au dernier trimestre. Le résultat opérationnel a pour sa part atteint 17 millions d'euros ce trimestre, contre respectivement 3,4 millions d'euros et 14,8 millions d'euros. Le résultat net s'élève à 15,2 millions d'euros, soit 35 centimes par action, contre 3 centimes par action au troisième trimestre de 2009.

Pour 2011, Melexis espère enregistrer une croissance du chiffre d'affaires dans la fourchette haute, solidifier sa marge bénéficiaire brute au-dessus des 45 % et maintenir sa marge d'exploitation au-dessus des 23 % en tenant compte d'un taux d'échange de 1,40 dollar pour 1 euro.

Mobistar : bénéfice net en baisse de 1,4 % au troisième trimestre

Mobistar a réalisé, à la fin du troisième trimestre, un chiffre d'affaires consolidé de 1.233,7 millions, en hausse de 7,5 % par rapport à l'année précédente, peut-on lire jeudi dans un communiqué. Le bénéfice net s'élève pour sa part à 192,8 millions d'euros, soit une baisse de 1,4 % par rapport au troisième trimestre de 2009.

Le chiffre d'affaires consolidé de la téléphonie a augmenté de 5,7 % en un an, passant de 1.074,8 millions d'euros à 1.136 millions d'euros. Le troisième trimestre s'est clôturé sur un EBIDTA s'élevant à 418,2 millions d'euros, contre 420,8 millions d'euros (- 0,6 %) un an auparavant. Le nombre de clients du groupe Mobistar dépasse désormais les 4 millions de clients actifs en téléphonie mobile. Grâce au succès de l'iPhone, la vente d'appareils a augmenté de 14,6 millions d'euros, jusqu'à 39,2 millions d'euros.

Les résultats enregistrés au cours des neuf premiers mois de 2010 permettent à Mobistar de confirmer ses prévisions pour l'exercice 2010, telles que revues à la hausse en juillet dernier, note l'opérateur qui table sur une croissance du chiffre d'affaires d'environ 5 % et un résultat net entre 225 millions et 245 millions d'euros.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires