Résultats en hausse pour Infrabel, qui fait la part belle aux investissements

03/04/13 à 09:14 - Mise à jour à 09:14

Source: Trends-Tendances

Infrabel a terminé l'année 2012 avec un résultat opérationnel (EBITDA) de 40 millions d'euros, contre 13 millions d'euros en 2011, et un résultat global d'exploitation de 13 millions d'euros contre -6 millions d'euros en 2011, a annoncé le gestionnaire du réseau ferroviaire confirmant des informations publiées mercredi par le quotidien L'Echo.

Résultats en hausse pour Infrabel, qui fait la part belle aux investissements

© BELGA

Infrabel se félicite d'avoir mené "un important programme d'investissements dans l'infrastructure ferroviaire". "Ces résultats sont supérieurs à ceux de 2011 (...) et illustrent les efforts déployés pour mettre en pratique de manière effective et durable l'une des priorités stratégiques d'Infrabel, à savoir la santé financière de l'entreprise", souligne la filiale du groupe SNCB dans un communiqué.

La société attribue ces résultats positifs à une réduction des dépenses extérieures ainsi qu'à une gestion plus efficace et plus économique du matériel et des matières premières. Les coûts de personnel se sont stabilisés par rapport à 2011, tandis que les recettes de la redevance d'infrastructure ont pu se maintenir à un niveau de 663 millions d'euros, "et ce malgré la mauvaise conjoncture persistante pour le transport de marchandises par rail."

Sur le plan social, écrit l'Echo, Infrabel, qui occupe environ 12.500 cheminots, est en déficit d'effectifs. L'an dernier, 578 départs naturels d'agents avaient été inscrits au budget mais il y en a finalement eu 1.018. Parallèlement, il était prévu de recruter 521 personnes mais, à l'arrivée, ce sont 749 personnes équivalent temps plein qui ont été engagées en 2012. Le 'Tijd' souligne qu'il manque quelque 600 personnes chez Infrabel.

Toujours selon l'Echo, le gestionnaire d'infrastructure prévoit d'investir 1,172 milliard d'euros en 2013, mais la réduction de la dotation du groupe SNCB de 30 millions d'euros devrait l'obliger à revoir ses ambitions à la baisse.

Infrabel a par ailleurs investi 1,177 milliard d'euros dans la sécurité, la ponctualité et la capacité du réseau ferroviaire, ce qui fait du gestionnaire de réseau "l'un des premiers investisseurs en Belgique." Plus précisément, Infrabel a investi l'année dernière directement dans la sécurité un montant total de 267,1 millions d'euros, un montant de 397,2 millions d'euros dans les piliers "ponctualité/sécurité" et 513,2 millions d'euros dans les capacités.

Des investissements qui se poursuivent en 2013, notamment par le biais de la mise en oeuvre des systèmes de sécurité TBL1+ et ETCS. Infrabel entend également se concentrer "sur l'intensification des mesures visant une amélioration progressive de la ponctualité pour tous les voyageurs."

En savoir plus sur:

Nos partenaires