Restructuration Blokker: "Ne rien faire n'était pas une option"

07/02/17 à 16:33 - Mise à jour à 16:34

Source: Belga

(Belga) "Ne rien faire pour Blokker n'était pas une option. Il y a des magasins qui restent ouverts et qui doivent renouer avec leur rentabilité structurelle à l'avenir", a déclaré mardi Bernd Bosch, CEO de Blokker Belgique, lors d'une conférence téléphonique consacrée au plan de réorganisation de la chaîne de magasins. Blokker Belgique veut fermer 69 magasins et se séparer de 302 personnes. A l'avenir, Blokker veut poursuivre ses activités avec 121 magasins et environ 600 travailleurs.

Depuis plusieurs années, Blokker enregistre une baisse de ses ventes en Belgique. Entre 2012 et 2015, le nombre de transactions aux caisses a baissé de 10%, selon le CEO. Le montant dépensé par le client reste plus ou moins le même mais l'acheteur en veut plus pour son argent, ce qui met la pression sur les prix. "Le marché du détail (retail) est en crise en Belgique. Il y a une forte pression du commerce électronique et de nouveaux acteurs commerciaux comme Action", explique le CEO de Blokker Belgique. Le chiffre d'affaires de Blokker est passé de 144 millions d'euros en 2011 à 115 millions l'an dernier. Les pertes étaient de 15 millions d'euros en 2015 et de 17 à 20 millions d'euros l'an dernier. "Les analyses montrent que si rien n'est fait pour changer la structure des coûts, les pertes pourraient atteindre 21 millions d'euros en 2017 et 25 millions en 2018", souligne M. Bosch. Pour Bernd Bosch, la fermeture de 69 magasins est quelque chose de "très difficile". "Nous devons nous atteler à réduire l'impact au minimum pour les personnes concernées et leur famille". Le patron n'a pas voulu indiquer quels magasins seront précisément fermés. Selon une source syndicale, 37 magasins seront fermés en Flandre, 25 en Wallonie et 7 à Bruxelles et sa périphérie. "La sélection des magasins se base sur la rentabilité des trois dernières années mais aussi sur la qualité et le potentiel de la localisation. A l'avenir, Blokker restera présent au coeur des villes et en périphérie, tout dépend de l'identité régionale", explique encore le CEO. Parallèlement à ces fermetures, Blokker va poursuivre le réaménagement de ses 121 magasins restants. Environ 41 magasins ont déjà été réaménagés et 50 le seront avant les soldes d'été. Le reste des magasins suivra d'ici la fin de l'année. (Belga)

Nos partenaires