Reprise partielle du travail à Zaventem, mais...

16/05/13 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Trends-Tendances

L'accord n'a pas convaincu tous les grévistes de Swissport. Quelles sont les conséquences ?

Reprise partielle du travail à Zaventem, mais...

© Belga

La situation est toujours confuse pour la gestion des bagages à Brussels Airport. Les compagnies dont Swissport assure le handling souffrent encore d'une grève qui dure depuis dimanche dernier. Grève qui est devenue partielle, car une partie des bagagistes ont repris le travail.

En cause : l'accord signé hier entre les syndicats et la direction de Swissport, qui n'a pas été (pour l'heure) accepté par l'ensemble des grévistes. Une partie du personnel a repris le travail, l'autre estime, selon un observateur, "qu'il n'y a pas de raison que la direction applique cet accord, vu qu'elle n'avait pas appliqué l'accord précédent." Swissport ne fait pas de commentaire.

Conseils pratiques Côté pratique, les grévistes ne bloquent plus les bagages des compagnies qui effectuent elles-mêmes le chargement et le déchargement des avions, comme le confirme Brussels Airlines, principal utilisateur des services de Swissport. "Nous continuons à dépêcher du personnel pour aider le personnel de Swissport qui a repris le travail" dit Wenck Lemmes, porte-parole de Brussels Airlines.

Il y a plus de chance de voler en même temps que sa valise. "Mais nous ne pouvons toujours pas garantir que tous les bagages seront embarqués. Nous maintenons donc le conseil de privilégier les bagages à main ou au moins d'y incorporer les éléments les plus importants des bagages de soute, comme la trousse de toilette." La compagnie, qui n'annule aucun vol, ne peut assurer que les bagages enregistrés arriveront en même temps que le passager. S'ils arrivent en retard, elle s'occupera de les acheminer là où le passager le souhaite.

Notons que le souci concerne uniquement les compagnies qui travaillent avec Swissport. Celles qui ont un contrat avec le concurrent, Aviapartners, comme Air France, KLM ou Jetairfly, ne sont pas concernées par la grève partielle.

Brussels Airlines calcule la facture La compagnie est en train de calculer le coût qu'entraîne pour elle cette grève, notamment en terme de transport de bagages par camion vers le domicile des passagers qui n'ont pas reçu leurs valises en arrivant à Bruxelles. Mais n'a pas encore décidé si elle allait présenter la facture à Swissport. "Pour le moment nous nous concentrons sur les opérations" dit la porte-parole.

Brussels Airport indique aussi que jusqu'à présent, ce jeudi à 11h du matin, aucune annulation due à la grève des bagagistes n'étaient plus enregistrée.

Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires