Réforme des pensions - La réforme du rachat des années d'études devrait faire économiser 731 millions en 2060

24/04/17 à 14:13 - Mise à jour à 14:14

Source: Belga

(Belga) La réforme du système de rachat des années d'études réussies devrait faire diminuer les dépenses de pensions de 731 millions d'euros en 2060 (ou 0,08% du PIB), selon une estimation du Bureau du plan publiée lundi.

La question du rachat des années d'étude s'inscrit dans le cadre d'une réforme plus globale des pensions menée par le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine. Celle-ci vise principalement à allonger la carrière et reculer le départ à la retraite. Concrètement, le gouvernement fédéral souhaite harmoniser les trois régimes -fonctionnaires, salariés, indépendants- qui prévalaient jusqu'ici. Cela implique de rendre la valorisation payante pour la première catégorie comme ce l'était pour les autres. Selon une étude du Bureau fédéral du plan commandée par le gouvernement, le nouveau système permettrait à l'Etat de diminuer ses dépenses de pensions de 731 millions d'euros en 2060. Concrètement, les fonctionnaires, tout comme les salariés et les indépendants, auront la possibilité de payer une cotisation déductible fiscalement de 1.500 euros par année d'étude réussie pour valoriser leur pension. Pour les salariés et les indépendants, le gain prévu est de 267 à 392 euros brut par an, selon les situations. Les fonctionnaires, eux , recevront en plus 1/60e de leur traitement de référence, soit la moyenne des dix derniers salaires annuels. Des dispositions transitoires sont prévues du 1er juin 2017 au 1er juin 2020, date de l'entrée en vigueur présumée des mesures définitives. Le Bureau du plan prévoit d'ailleurs une augmentation des recettes de cotisation de régulation de 214 millions d'euros en 2020, estimant à 100.000 le nombre de personnes qui effectueraient la démarche. La question sera à nouveau débattue mardi en Commission des Affaires sociales de la Chambre. (Belga)

Nos partenaires