Recticel stoppe temporairement sa production de mousses flexibles sur cinq sites

10/10/17 à 22:02 - Mise à jour à 22:03

Source: Belga

(Belga) Entre le 25 août et le 29 septembre, l'usine allemande BASF a fourni un produit chimique contaminé au fabricant belge de produits isolants Recticel. Cette dernière en a été avertie jeudi dernier. Elle a en conséquence temporairement cessé sa production sur cinq sites qui produident des mousses flexibles en polyuréthane pour l'industrie, annonce-t-elle mardi.

Du diisocyanate de toluène contaminé (TDI) - plus particulièrement le Lupranate T80 A - a été fourni par l'usine BASF de Ludwigshafen (Allemagne) à cinq sites de Recticel. "Sur base des informations préliminaires fournies par BASF, Recticel a pris des mesures de précautions immédiates sur les sites concernés, avec un arrêt temporaire de la production et des livraisons afin de limiter dans la mesure du possible tout impact négatif éventuel sur la qualité et la sécurité des employés, des clients ou des consommateurs", indique l'entreprise. BASF est l'un des principaux fournisseurs de TDI. D'autres clients de BASF ont reçu des notifications similaires, selon Recticel. La société basée à Wevelgem, qui a souffert plus tôt cette année d'un manque d'isocyanates (TDI et MDI), a averti ses clients et coopère avec BASF pour mener des tests d'échantillons et évaluer les risques. La production et les livraisons devraient reprendre progressivement dans les prochains jours, espère-t-elle. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos