Record de faillites : le SNI veut une check-list

01/03/12 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Trends-Tendances

Le Syndicat neutre pour indépendants invite les professionnels du chiffre à s'engager à avertir leurs clients "lorsque certains clignotants s'allument". Car le nombre de faillites atteint de nouveaux records en Belgique.

Record de faillites : le SNI veut une check-list

© Thinkstock

885 entreprises ont fait faillite en février, selon Graydon Belgique

En février, 885 entreprises ont fait faillite, a annoncé jeudi le bureau d'informations commerciales Graydon. Il n'y avait jamais eu autant de faillites lors d'un mois de février. Par rapport à février 2011, l'augmentation est de 20 unités.

La hausse des faillites a été particulièrement forte en Flandre durant les deux premiers mois de l'année : 837 faillites, contre 784 en 2011.

En janvier et février, 4.211 emplois ont été détruits à la suite de faillites, soit une hausse de 11,34 % par rapport à un an plus tôt. Les pertes d'emplois ont été importantes en Wallonie avec les faillites de Durobor (353) et des Laboratoires Thyssen (334).

Faillites : le SNI plaide pour une collaboration entre entrepreneurs et professionnels du chiffre

Le Syndicat neutre pour indépendants a plaidé jeudi pour une meilleure collaboration entre entrepreneurs et professionnels du chiffre afin de procéder à une analyse de la situation réelle des entreprises pour faire diminuer le nombre de faillites. Le SNI est ainsi favorable à une check-list qui reprendrait plusieurs données.

Le syndicat invite également les professionnels du chiffre à s'engager à avertir leurs clients "lorsque certains clignotants s'allument". Si cette pratique existe déjà, le SNI souhaite la voir prendre un caractère systématique : "Un entrepreneur qui peut adapter son approche à temps a plus de chances de survie", souligne Christine Mattheeuws, présidente du SNI.

Par ailleurs, l'organisation des entrepreneurs plaide de nouveau pour l'extension de l'assurance faillite aux entreprises en difficulté et pour l'instauration de l'injonction de paiement. Le SNI souhaite que l'assurance faillite "soit élargie aux indépendants qui ont demandé une réorganisation judiciaire, aux indépendants qui ne peuvent plus payer leurs dettes ou à ceux qui risquent la faillite".

En outre, estime le SNI, l'approbation de l'injonction de paiement permettrait aux créanciers d'obtenir facilement leur argent via une requête unilatérale adressée à un juge.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires