Rapport annuel de la BNB - Emploi: "une attention particulière" requise pour certains groupes, dont les non-européens

19/02/16 à 00:32 - Mise à jour à 00:32

Source: Belga

(Belga) La Banque nationale de Belgique (BNB) préconise, dans son rapport annuel publié vendredi, "une attention particulière" pour certains groupes dans le marché du travail, et notamment les ressortissants hors Union européenne, dont le taux d'emploi en Belgique est particulièrement bas.

En 2015 (moyenne des trois premiers trimestres), l'écart entre le taux d'emploi des nationaux et des ressortissants hors UE s'élevait en Belgique à 23,1% alors qu'il atteignait 14% au sein de l'Union européenne. "C'est le deuxième plus mauvais score. Un seul pays fait moins bien que la Belgique", souligne le gouverneur de la BNB, Jan Smets. "Il faut poursuivre tous les efforts d'intégration, d'accompagnement, de formation." La BNB réitère en outre son analyse selon laquelle l'afflux de réfugiés des derniers mois présentera un coût à court terme mais sera bénéfique in fine pour l'économie belge, à condition bien entendu d'intégrer au mieux ces personnes au marché du travail. A 67,2%, le taux d'emploi total en Belgique est lui-même encore en deçà de l'objectif 2020 (73,2%) et de la moyenne européenne (69,9%). Le taux d'emploi reste particulièrement faible dans notre pays pour les moins de 30 ans (57,8%), les 55 ans et plus (43,8%) -malgré une progression de près de 18 points de pourcentage depuis 2000- et parmi les personnes faiblement qualifiées (45,6%). Plus généralement, le gouverneur de la Banque nationale plaide pour "un changement de paradigme" dans le marché du travail en Belgique en passant d'une logique de "sélection" parmi une offre de main-d'?uvre à une logique de développement des talents et de la main-d'?uvre disponible. (Belga)

Nos partenaires