Quick: les syndicats "pas rassurés" sur le plan social

26/07/16 à 19:17 - Mise à jour à 19:17

Source: Belga

Les syndicats de la chaîne de restauration rapide Quick ne sont guère sortis rassurés mardi d'une rencontre avec la direction. L'inquiétude ne résulte pas tant de l'annonce de la transformation en Burger King que du fait que les audits sociaux auprès des franchisés demandés depuis 2012 n'ont toujours pas été menés à bien par la direction.

Quick: les syndicats "pas rassurés" sur le plan social

© Belga

La société belge QSR Belgium et le Groupe Bertrand ont signé, lundi, un accord en vue de l'acquisition des restaurants Quick en Belgique et au Luxembourg par QSR. Les Quick doivent à terme, être transformés en Burger King. L'opération doit être finalisée pour la fin de l'été.

Avant l'annonce de cette reprise, une réunion avait déjà été prévue entre syndicats et direction. "Nous sommes en effet en conflit au sujet des audits sociaux auprès des franchisés. Nous avions déjà convenu en 2012 que ces audits seraient effectués mais la direction n'a encore rien fait", selon Yvan De Jonge, du syndicat ABVV-FGTB Horval.

Le responsable syndical dit ne pas avoir reçu la promesse que ces audits seraient menés mais la direction aurait assuré qu'elle présenterait ce mercredi les deux premier résultats et qu'un calendrier pour d'autres contrôles allait être établi. "Les audits sont importants pour débusquer les cowboys au niveau social", poursuit Yvan De Jonge. "Nous constatons à de multiples reprises que les conditions de salaire et de travail ne sont pas respectées".

Concernant la transformation en Burger King, le fait que l'entreprise ait parlé de 3.500 travailleurs en Belgique et au Luxembourg turlupine quelque peu Yvan De Jonge qui souligne que Quick n'emploie directement que 600 personnes. Les 2.900 autres sont employés par les SPRL des franchisés. Les nouveaux propriétaires seraient prêts à reprendre le principe des audits sociaux dans les nouveaux contrats avec les franchisés, selon le responsable syndical.

Celui-ci s'attend enfin à ce que la transformation des Quick en Burger King intervienne très graduellement, évoquant un délai de cinq ans, et ne craint pas spécialement pour l'emploi.

Nos partenaires