Qui veut encore voler depuis Liège Airport ?

15/09/16 à 15:14 - Mise à jour à 20/09/16 à 16:22

Source: Trends-Tendances

Liege Airport est champion dans le fret, mais peine pour les vols passagers. Il pourrait perdre ses vols en provenance de Chine. Après avoir été lâché par deux compagnies ces 12 derniers mois, on a appris ce mardi qu'il perdait une compagnie de plus. Air Corsica déménagera en effet à Charleroi à partir du 31 mars prochaine, pour desservir Bastia et Ajaccio.

Qui veut encore voler depuis Liège Airport ?

© Belgaimage

Malchance ou souci structurel ? Le possible arrêt des vols chinois, qui faisaient la fierté de Liege Airport, amène des questions sur la viabilité de l'aérogare passagers de Bierset. A partir du 30 septembre, les vols en provenance de Chine cesseront. En cause : le transporteur russe I-Fly, qui assurait ces vols, jette l'éponge. Reste l'espoir que le voyagiste chinois, U-Tour, trouve un autre transporteur pour relier Liège à partir d'avril. Mais dans le cas contraire, l'aéroport perdrait environ le tiers de sa fréquentation, qui se situe autour des 300.000 passagers par an.

Cet arrêt est d'autant plus embarrassant que ces 12 derniers mois, trois compagnies ont lancé des vols puis fait machine arrière. VLM, qui avait ouvert mi-2015 des lignes vers Nice, Venise, Avignon, Bologne, les a fermées après quelques semaines. Le britannique BMI avait lui aussi démarré des vols vers Munich, également arrêtés après huit mois, faute de passagers. Et ce mardi, c'est la compagnie Air Cosica qui annonce qu'elle a décidé de déménager à Charleroi à partir du 31 mars prochain, pour desservir Bastia et Ajaccio.

Liege Airport ne parvient donc pas à attirer et à retenir des compagnies régulières, qui pourraient assurer du trafic toute l'année. Les compagnies actuelles - Jetairfly et Thomas Cook - sont, elles, surtout liées aux vacances estivales.

500.000 passagers, c'est le seuil de rentabilité de l'aérogare de Liège Airport, jamais atteint.

Moins cher que Bruxelles, plus cher que Charleroi

Liege Airport souffre de la forte concurrence de Brussels Airport et de Brussels South Charleroi, sans parler de celle de Maastricht ou Düsseldorf. Le sommet de la fréquentation avait été atteint en 2013 avec 345.293 passagers. En 2015, malgré les avions remplis de Chinois, l'aérogare de Bierset n'avait vu passer que 299.292 passagers. Alors que la croissance était au rendez-vous à Brussels Airport (23,4 millions de passagers) et Brussels South Airport (6,9 millions de passagers). Liege Airport, qui n'entendait pas se cantonner au fret, a investi dans une aérogare d'une capacité d'un million de passagers, qui a besoin de 500.000 voyageurs par an pour être rentabilisée. Mais il a du mal à se positionner face à Brussels Airport, qui coûte cher mais offre de nombreuses correspondances et un accès au réseau ferroviaire. Liège est meilleur marché, mais reste plus cher que Brussels South Charleroi, qui bénéficie de bonnes dessertes par car vers les villes proches. Bref, Liège n'est ni assez grand ni assez low cost.

Il reste un espoir : Air Belgium, un projet belge lancé par l'ex-patron de TNT Airways, Niky Terzakis. Il prépare le lancement d'une compagnie long-courrier vers l'Asie, la Chine en particulier. Il n'a pas encore décidé quel aéroport il utilisera. Ce qui laisse une chance sur trois à Bierset.

Nos partenaires