Qui se cache derrière le nouveau propriétaire de Saab ?

13/06/12 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Source: Trends-Tendances

Le consortium NEVS s'est offert les actifs sous séquestres de Saab. Centré sur les véhicules électriques, il est détenu par un holding hongkongais et une société d'investissement japonaise. Et prévoit d'ores et déjà deux nouveaux modèles.

Qui se cache derrière le nouveau propriétaire de Saab ?

Un groupe d'investisseurs sino-japonais a acquis les biens sous séquestres du constructeur automobile suédois Saab, déclaré en faillite, via une société enregistrée en Suède, National Electric Vehicle Sweden AB (NEVS), ont annoncé mercredi les administrateurs.

"NEVS et les administrateurs de Saab Automobile ont conclu un accord sur l'achat de la majorité des actifs de Saab Automobile AB, Saab Automobile Powertrain AB et de Saab Automobile Tools AB", déclarent les administrateurs et les représentants de NEVS dans un communiqué commun qui ne précise pas le montant de la transaction.

Saab : NEVS détenu par un groupe hongkongais et une société nipponne

NEVS est un consortium international regroupant des investisseurs japonais, suédois et chinois. "L'entreprise établira une nouvelle structure automobile à Trollhättan dédiée au développement et à la production de véhicules électriques", peut-on lire dans le communiqué.

L'actionnaire majoritaire de NEVS (51 %) est le hongkongais National Modern Energy Holdings Ltd, fondé et présidé par Kai Johan Jiang. Ce groupe "se concentre sur les sources d'énergie alternatives pour la Chine, utilisant des systèmes de centrales énergétiques de biomasse à haute efficacité".

L'autre actionnaire de NEVS est Sun Investment LLC, une société d'investissement japonaise, centrée sur "les projets de haute technologie dans le cadre de solutions environnementales et durables".

Le consortium National Electric Vehicle Sweden AB, présidé par le SuédoisKarl-Erling Trogen (ex-patron de Volvo Truck), a été fondé précisément "dans le but d'acquérir les actifs de Saab Automobile en faillite", conclut le communiqué.

Les 2 nouveaux projets pour Saab

Le premier modèle qui sera développé sera basé sur le modèle 9-3 actuel de Saab, qui se verra modifié en vue d'une utilisation électrique adoptant une technologie de pointe nipponne. Lancement prévu au tournant de 2014.

En plus de cette "conversion" de la Saab 9-3, "un tout nouveau modèle sera développé, basé sur d'autres technologies de pointe du Japon. Le marketing et les ventes seront assurés selon une perspective globale, avec une focalisation initiale sur la Chine, qui devrait être le marché le plus vaste et le plus important pour les véhicules électriques".

V.D., avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires