Qui a peur de l'Apple Store?

17/09/15 à 14:05 - Mise à jour à 14:08

Source: Trends-Tendances

Les revendeurs exclusifs et les chaînes d'électronique grand public se préparent à l'arrivée du premier magasin de la marque en Belgique.

Qui a peur de l'Apple Store?

© BELGA

Les fans inconditionnels se presseront ce week-end pour assister à l'ouverture du premier Apple Store sur le sol belge. Située avenue de la Toison d'Or à Bruxelles, dans un quartier commerçant en plein redéploiement, cette nouvelle enseigne entièrement dédiée aux produits de la marque à la pomme risque bien de faire de l'ombre aux revendeurs Apple.

Première concernée par la nouvelle implantation : la Fnac, dont l'un des magasins est situé à quelques pas de l'Apple Store. "A l'instar de l'arrivée de marques comme Zara ou Marks & Spencer, c'est un événement positif, qui participe à la redynamisation du haut de la ville, observe Anne Baugnée, porte-parole de la Fnac. Cela va drainer du monde, ce qui bénéficie à tout le quartier." Les amateurs de produits Apple risquent cependant de se contenter du magasin propre de la marque. "A nous de prouver que nous allons servir les clients aussi bien qu'eux", indique Anne Baugnée qui ne manque pas de rappeler que la Fnac est la seule enseigne à offrir à ses adhérents une réduction sur les produits Apple (sauf sur l'iPhone).

"Ils ne vendent que du Apple"

Du côté de MediaMarkt, on parle carrément de "bonne nouvelle" pour le secteur. "Dans toutes les villes où Apple a ouvert un magasin, cela a créé un nouvel engouement. Ils sont très forts... Mais ils ne vendent que du Apple", glisse Sven Degezelle, CEO de Media-Saturn Belux. Le patron reconnaît que les ventes de ses magasins pourraient pâtir de cette ouverture, mais l'impact devrait surtout se faire sentir lors du lancement de la nouvelle boutique. Sven Degezelle ne s'inquiète pas non plus quant à l'avenir des relations commerciales avec Apple, qui pourrait être tentée de privilégier son propre canal de vente. "Ils sont importants pour nous autant que nous sommes importants pour eux. Toutes marques confondues, Apple est dans le Top 3 de nos ventes, pointe le CEO. Je m'attends à plus de difficultés pour les APR, qui dépendent commercialement uniquement d'Apple."

Coup dur pour les APR

Les APR ou Apple Premium Resellers sont des boutiques qui ne vendent que des produits Apple. Soumis à des règles drastiques en termes de présentation de produits, d'assortiment et de prix, les APR sont parfois malmenés dans les villes où un Apple Store s'installe. En France, les magasins propres de la marque ont précipité en 2012 la faillite du réseau d'APR eBizcuss.

"Je reste positive, réagit Annick Maes, CEO d'Easy-M, principal réseau d'APR en Belgique. Au départ, on va le sentir passer. Mais ça ne veut pas dire qu'après quelques mois la situation ne va pas se redresser. Cela fait trois ans que nous savons que l'Apple Store va arriver. Nous sommes bien préparés." La patronne a agrandi son réseau de magasins, rachetant récemment Abelsys pour s'étendre en Wallonie et viser les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires. "J'ai visité beaucoup d'Apple Stores, explique Annick Maes. C'est un concept très high level. Nous nous différencions avec une approche plus personnalisée, ainsi qu'une démarche orientée vers les professionnels." La décentralisation des boutiques est également un avantage, poursuit la CEO : "Certaines personnes iront s'informer dans l'Apple Store. Mais la plupart des achats se font à proximité." Elle compte aussi sur les bonnes relations qu'Easy-M entretient avec Apple Belgique, et qui ne devraient pas souffrir de l'arrivée de l'Apple Store, celui-ci étant entièrement géré au niveau international. "Ce sont deux canaux de vente totalement séparés."

En savoir plus sur:

Nos partenaires