Quand le prix des ebooks freine la lecture numérique

08/10/13 à 17:06 - Mise à jour à 17:06

Source: Trends-Tendances

Primento, le partenaire numérique des éditeurs, dévoile les résultats d'une étude sur les lecteurs français et le numérique en France. Bien que la société constate un décollage des ventes numériques dans les marchés francophones, elle indique que le secteur est néanmoins freiné par le comportement et la politique de prix des éditeurs.

Quand le prix des ebooks freine la lecture numérique

Selon le communiqué de Primento, il avait semblé, lors de la rentrée littéraire, que la plupart des éditeurs proposaient dorénavant leurs titres à la fois au format papier et au format numérique, et qu'il en était de même pour les nouveautés. Mais force est de constater que cela n'était pas tout à fait le cas puisque seuls 52 % des titres figurant au palmarès Edistat des meilleures ventes sont actuellement disponibles au format digital.

Pour Thibault Léonard, fondateur de Primento, cette situation illustre parfaitement les difficultés qu'éprouvent les éditeurs français à franchir le pas du numérique et surtout comprendre l'évolution des comportements des lecteurs. Il est clair que ceux-ci manquent encore quelque peu de recul par rapport à la lecture numérique, les supports les plus vendus (les "liseuses" et les tablettes) sont en effet relativement récents avec à peine 3 ou 4 années de recul... Thibault Léonard explique à ce sujet : "L'édition subit actuellement un double choc, l'un, conjoncturel est lié aux diminutions des dépenses d'achats de livres ; l'autre, structurel est relatif à l'émergence du numérique."

En parallèle l'étude établit également une comparaison entre le prix des livres papier les plus populaires et ceux de leurs pendants numériques. "Le budget attribué aux dépenses de livres numériques sera 6 % moins important que pour leurs équivalents au format papier. En revanche, si on ne prend pas en compte les grands classiques tombés dans le domaine public qui figurent parmi les livres papier les plus fréquemment achetés, les livres imprimés s'avèrent en moyenne 3 % moins chers qu'en numérique", explique M. Léonard. "La stratégie de prix des éditeurs français est pour le moins surprenante. À l'analyse, on constate en effet que ce sont principalement les grands éditeurs qui font le choix de proposer un livre numérique à un prix supérieur à celui du format poche..." Or la plupart des bestsellers réalisent actuellement entre 3 et 5 % de leurs ventes dans ce domaine. Cette politique de prix a ainsi de quoi soulever des questions.

Et Thibault Léonard d'ajouter : "Même si le prix constitue l'un des éléments pris en compte par les lecteurs, ce n'est pas le seul. L'accessibilité, l'étendue du choix, les fonctionnalités offertes par le support de lecture et la facilité de transport sont de loin plus importantes pour les amateurs de livres digitaux." On peut également ajouter : la qualité de l'ebook ! En effet, tous les ebooks vendus par les éditeurs ne sont pas égaux en qualité... Or le respect des lecteurs est l'un des éléments centraux de la réussite d'une offre légale.

Nos partenaires