Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

09/01/15 à 12:01 - Mise à jour à 15:45

Quand le mobile dévore le monde

Le smartphone que nous avons tous dans les mains n'est plus un simple téléphone portable mais est devenu au fil du temps la télécommande de notre vie. Dans le cas de l'iPhone, il a aujourd'hui une puissance de calcul égale à celle de l'armée américaine en 1980, avec une grande incidence sur les entreprises.

Quand le mobile dévore le monde

© iStock

J'ai eu le plaisir de rencontrer avant les fêtes de fin d'année Charles-Edouard Bouée, le patron au niveau mondial de Roland Berger, une firme de consulting bien connue des entreprises. Lors de l'entretien, il a pris son smartphone et nous a dit, à moi et à un collègue : "Ceci n'est pas un téléphone. C'est la télécommande de votre vie : elle vous permet de gérer vos relations amoureuses, votre business, vos relations avec votre banquier. Ce smartphone fait beaucoup plus que ce que vous croyez."

Charles-Edouard Bouée a totalement raison, un iPhone aujourd'hui dispose à lui seul de toute la puissance de calcul de l'armée américaine en 1980. Comme le dit avec justesse ce consultant, on pourrait dire que la guerre froide s'est finalement jouée entre deux iPhone: un iPhone soviétique et un iPhone américain. Voilà ce que ce patron d'entreprise a voulu souligner au cours de cet entretien : les gens ne se rendent pas compte de la puissance de ces évolutions.

"Mobile is eating the world"

S'il est possible de rester confiant dans l'avenir, ce sera à condition que l'on en prenne conscience. Les entreprises, même les plus petites, devront penser "mobile first". Le fait que des millions de tickets de train s'achètent via smartphone aujourd'hui en est encore la preuve. De même, de nouveaux business voient le jour uniquement parce que nos smartphones sont plus puissants aujourd'hui qu'hier.

Prenez le cas de Uber, la société de location de voiture avec chauffeur, elle ne pourrait pas concurrencer les taxis si les smartphones n'existaient pas. Demain, dans le monde des objets connectés que les nouvelles technologies nous préparent, notre smartphone sera clairement la télécommande de notre vie. Il sera à la fois majordome, voiturier, nounou, prof, coach sportif et sans doute même médecin.

En résumé, l'enjeu pour les entreprises est clairement d'apprendre à maîtriser un nouveau marketing; celui de l'intime. Ce dernier sera nourri avec les données que le client donnera gratuitement directement ou indirectement et parfois sans même à son insu. C'est un sacré défi surtout si l'on sait que près de 1,3 milliard de smartphones ont été vendus dans le monde en 2014. Comme le faisait remarquer un investisseur américain, "mobile is eating the world", autrement dit, "le mobile dévore le monde".

En savoir plus sur:

Nos partenaires