Quand le coût salarial augmente, les exportations baissent

06/01/15 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Belga

Il existe une relation statistique significativement négative entre les coûts salariaux par unité produite et les chiffres d'exportation d'une entreprise.

Quand le coût salarial augmente, les exportations baissent

© Belga

Lorsque le coût salarial augmente de 10% au sein d'une entreprise active sur le marché international, les exportations baissent de 2 à 4%, ressort-il d'une étude des économistes louvanistes Stefaan Decramer et Jozef Konings, qui se sont appuyés sur les données de 6.000 entreprises belges sur la période 1999-2010.

Ce sont surtout les entreprises utilisant beaucoup de main d'oeuvre qui sont sensibles à l'évolution des coûts salariaux et à leur effet sur les exportations.

Il existe par ailleurs une autre relation négative entre les coûts salariaux par unité produite et la possibilité que l'entreprise puisse rejoindre le marché des exportations, bien que cet effet ne soit pas très important.

Le risque qu'une entreprise arrête d'exporter ses produits est 4% plus élevé si celle-ci se trouve dans le groupe des entreprises aux coûts salariaux par unité produite les plus importants que si elle figure dans celui des sociétés où le coût salarial est le plus bas.

Il y a également d'autres facteurs qui contribuent à la compétitivité d'un pays et qui sont tout aussi importants sur le marché des exportations, tels que la qualité des produits, l'innovation, la fiabilité et le goût.

"Pour faire son trou sur les marchés internationaux, l'efficacité de la production et la fabrication et la commercialisation de produits hautement qualitatifs sont d'ailleurs plus importants, ce qui souligne l'intérêt pour l'innovation et pour la recherche et le développement", complètent les deux économistes.

Nos partenaires