Quand la chanteuse Bjork défend l'énergie géothermique islandaise

03/08/10 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Source: Trends-Tendances

La chanteuse islandaise Bjork, qui a lancé une campagne contre le rachat d'un groupe islandais d'énergie géothermique par le Canadien Magma Energy, a accusé lundi cette entreprise de vouloir mettre la main sur toutes les ressources énergétiques islandaises.

Quand la chanteuse Bjork défend l'énergie géothermique islandaise

© Epa

Magma Energy "est en train de voir s'il peut acheter toutes les sources d'énergie en Islande", a déclaré la chanteuse, âgée de 44 ans, dans un entretien avec l'AFP.

"Ils ont déjà montré leur intérêt pour le rachat de cinq autres groupes en Islande", a-t-elle souligné.

L'acquisition de HS Orka, premier producteur privé qui fournit environ 9% de l'électricité islandaise d'origine géothermique -l'une des principales ressources du pays- a suscité une polémique en Islande.

Bjork a fait publiquement campagne contre son rachat par Magma et a plaidé le mois dernier en faveur d'un referendum sur la prise de contrôle des ressources énergétiques par des groupes étrangers, réclamant davantage de transparence dans les négociations d'acquisition.

Les opposants à ce rachat font valoir que Magma a contourné les lois islandaises en créant une société suédoise pour racheter HS Orka, les groupes extérieurs à l'Espace économique européen (EEE) n'étant pas autorisés en Islande à posséder un producteur d'électricité.

Devant le tollé soulevé par cette opération, le gouvernement islandais a décidé fin juillet de nommer une commission d'enquête indépendante pour examiner ce rachat et a évoqué la possibilité de revenir sur les privatisations dans le secteur de l'énergie.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires