Qu'est-ce qui pousse les constructeurs automobiles à développer des services de mobilité ?

11/10/17 à 14:35 - Mise à jour à 14:38
Du Trends-Tendances du 05/10/17

Les constructeurs automobiles affichent une fringale pour les services de mobilité et de voitures partagées. Qui ne sont guère rentables à ce jour. Cette stratégie risque-t-elle d'aboutir à une baisse des ventes automobiles ? Pas sûr.

Le car sharing semble passionner les constructeurs automobiles. Ils disposent tous de participations plus ou moins importantes dans des services de mobilité. Daimler est actif sur ce créneau depuis 2008 avec car2Go, BMW avec DriveNow, Renault a son service de voitures électriques partagées, avec les Renault Zoe. General Motors, de son côté, a investi dans Lyft, un concurrent d'Uber. L'intérêt des constructeurs pour les services de mobilité au sens large grandit. Ainsi, BMW a aussi investi dans ParkNow, un service de paiement de stationnement via smartphone. Daimler a même investi dans Volocopter, une start-up allemande qui ambitionne de produire des taxis volants électriques autonomes et a levé 25 millions d'euros cet été. Une démonstration à Dubaï est prévue d'ici la fin de l'année.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires