Qantas et Dreamliner : les 2 avaries de Boeing

08/11/10 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Trends-Tendances

Un jour après Airbus, c'est un Boeing de la compagnie australienne Qantas qui est "victime" d'un atterrissage d'urgence. Un moteur aurait pris feu peu après le décollage à Singapour. Quant au 787 Dreamliner du même constructeur américain, il pourrait connaître jusqu'à 10 mois de (nouveau) retard.

Qantas et Dreamliner : les 2 avaries de Boeing

© Reuters

Y aurait-il une "malédiction Qantas" ? Un jour à peine après qu'un Airbus A380 de Qantas eut été contraint à un atterrissage d'urgence à Singapour, en raison d'une avarie moteur, un Boeing 747-400 de la même compagnie a dû faire un atterrissage d'urgence vendredi à Singapour après une avarie de moteur. Le 747-400, avec plus de 400 personnes à bord, s'est posé sans encombre à l'aéroport Changi de Singapour.

"Peu après le décollage, le commandant de bord a eu un problème avec l'un des moteurs", a précisé la porte-parole de la compagnie à l'AFP. Des flammes "sortaient" d'un des moteurs peu après son décollage, a indiqué un passager qui se trouvait à bord de l'appareil, Terence Sim.

Jeudi, un A380 de la compagnie australienne, avec 440 passagers et 26 membres d'équipage à bord, avait ainsi été contraint d'atterrir d'urgence quelques minutes après avoir décollé de Singapour, un de ses moteurs ayant perdu son capotage arrière. Des passagers avaient indiqué avoir entendu une explosion et vu des flammes.

Selon la compagnie, l'avarie de l'Airbus est peut-être due à un problème de conception des moteurs de l'appareil, fabriqués par le motoriste britannique Rolls Royce.

Boeing : de possibles nouveaux retards pour le 787 Dreamliner

Boeing a prévenu plusieurs des compagnies ayant commandé son nouvel avion gros porteur, le 787 Dreamliner, qu'il pourrait faire l'objet de nouveaux retards de livraisons allant jusqu'à 10 mois, affirme vendredi Aviation Week.

Selon des sources proches du dossier citées par l'hebdomadaire spécialisé sur son site, Korean Air Lines serait la compagnie la plus affectée : elle devrait recevoir son premier 787 en août 2012, 10 mois plus tard que prévu. Air India devrait à présent recevoir le sien en septembre ou octobre 2011, avec cinq mois de retard, tandis que Japan Airlines devrait prendre livraison de son premier Dreamliner en juin au plus tôt, soit avec trois mois de retard.

D'après Aviation Week, Boeing pourrait toutefois réussir à livrer son premier client pour le 787, All Nippon Airways (ANA), à la mi-février comme prévu, voire plus tôt. La revue spécialisée souligne cependant, citant des sources du secteur, que ce pourrait ne pas être possible car "Boeing se débat avec certains problèmes et avec des changements de conception de dernière minute qui devront être incorporés dans la chaîne de production et dans les vingt-deux 787 déjà finis et parqués à l'aéroport de Paine Field à Everett".

Ces sources estiment aussi que le constructeur peinera à accélérer rapidement sa production à cause des changements incessants dans le processus de production. La livraison du premier 787 a déjà été retardée six fois, de deux ans au total.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires