Puzme, la nouvelle appli de dating 100 % belge qui joue sur les détails

02/02/18 à 11:50 - Mise à jour à 12:01
Du Trends-Tendances du 11/01/18

Alors que l'engouement pour les applications de dating continue de grandir, une petite nouvelle "made in Belgium" fait son apparition sur le marché. Son originalité ? Jouer la carte du mystère en proposant de dévoiler petit à petit des détails personnels.

Puzme, la nouvelle appli de dating 100 % belge qui joue sur les détails

© SDP

Exit la photo de profil classique ! Puzme propose aux utilisateurs de présenter un détail personnel soigneusement choisi. En survolant les profils, on retrouve un tatouage, un sourire, un clin d'oeil ou même une paire d'escarpins. Lorsque l'utilisateur découvre un profil qui lui plaît, il l'invite à dévoiler d'autres détails de son physique ou de sa personnalité à travers 20 challenges photos. De quoi reconstituer le puzzle et ajouter du piquant à la discussion.

Gaëlle Spreutels, Pierre Maes et Johann Baziret, trois anciens collègues et experts du digital, ont créé Puzme avec une approche de slow dating alliant confidentialité et jeu de séduction. " Puzme se destine à un public de jeunes trentenaires qui ne désirent pas exposer leur identité et veulent prendre le temps de se découvrir, explique Pierre Maes, ce qui nous distingue d'autres applications comme Tinder. "

Pierre Maes et Gaëlle Spreutels, cofondateurs de Puzme.

Pierre Maes et Gaëlle Spreutels, cofondateurs de Puzme. © PG

Lancée le 1er novembre, l'application est le résultat de plusieurs années de réflexion en termes de création et de développement du produit. Le projet a notamment été testé lors d'un programme d'accompagnement de quatre mois, le Boostcamp du Microsoft Innovation Center, avant de recevoir une bourse de la Région wallonne qui a permis de financer le développement de la version bêta.

Une fois la campagne de lancement terminée, l'équipe projette de s'engager dans la recherche d'investisseurs et de mener une opération de crowdfunding. " Nous prévoyons un déblocage de fonds de 200.000 euros, essentiellement à des fins de marketing ", précise Pierre Maes. Un financement qui sera appuyé par un business model bien rodé : une formule d'abonnement au mois offrant des fonctions premium, actuellement en phase de développement.

L'application, qui comptabilisait 500 téléchargements après deux semaines, veut dans un premier temps séduire le marché belge avant de se déployer à l'international.

Par Morgane Goffin.

3.800

C'est le nombre de challenges photos échangés par les utilisateurs de Puzme pendant les trois premières semaines qui ont suivi le lancement, début novembre.

Nos partenaires