PSA veut licencier en Belgique, mais n'avance pas de chiffres

12/03/15 à 11:37 - Mise à jour à 13:01

Source: Belga

L'importateur en Belgique du Groupe PSA, fabricant des voitures des marques françaises Peugeot et Citroën, a confirmé jeudi son intention de procéder à une réorganisation de ses activités au Benelux.

PSA veut licencier en Belgique, mais n'avance pas de chiffres

/ © Belga

La direction n'a toutefois pas communiqué de précisions quant au nombre d'emplois qui seraient concernés par cette réorganisation. Mercredi, dans la foulée d'un conseil d'entreprise extraordinaire au siège de Braine-l'Alleud, le chiffre de 96 travailleurs à licencier avait été avancé par une source proche du dossier.

L'ensemble des structures du groupe au Benelux sera concerné par la réorganisation, a indiqué une porte-parole de la direction. Le Groupe PSA avait déjà opté fin 2014 pour la désignation d'un seul directeur général pour le Benelux et ses 470 travailleurs (dont 270 pour le Belux).

"La priorité pour le constructeur est de retrouver la rentabilité. Le rendement du Groupe PSA n'est toujours pas satisfaisant à ce jour", a ajouté la directrice de la communication de Peugeot Benelux, Anouk van Vliet.

Choc

Après l'annonce de la direction, les syndicats se disent sous le choc. Des rumeurs de restructuration circulaient mais les représentants des travailleurs ne s'attendaient pas aux chiffres cités, à savoir 72 postes chez Peugeot et 21 chez Citroën à ce stade. Les postes concernés sont donc des postes d'employés et de cadres.

L'annonce faite par la direction marque le début de la procédure Renault et des réunions entre syndicats et direction sont programmées à partir de la semaine prochaine dans le cadre de cette procédure. La première aura lieu mardi prochain. L'objectif des syndicats est d'obtenir une réduction du nombre de postes que la direction envisage de supprimer.

"Le choc est grand. Le personnel ne s'attendait pas à cela. Nous poserons des questions durant la phase d'information pour analyser le dossier en profondeur et envisager des alternatives. Quant à savoir si tous les postes concernés sont situés à Braine-l'Alleud, ce n'est pas encore tout à fait clair: pour Citroën, la branche Retail fait partie de la même unité d'exploitation, nous devons donc vérifier les intentions de la direction", a indiqué la secrétaire permanente CNE, Aneta Verstraeten.

En savoir plus sur:

Nos partenaires