Proximus: le chiffre d'affaires en baisse au 1er trimestre

04/05/16 à 11:08 - Mise à jour à 11:07

Source: Belga

Proximus a généré un chiffre d'affaires sous-jacent de 1,433 milliard d'euros au premier trimestre 2016, en baisse de 3,1% par rapport à la même période l'an dernier, annonce la société de télécoms mercredi. Un résultat principalement dû au faible chiffre d'affaires de la filiale internationale BICS (-10,9%), selon le groupe.

Proximus: le chiffre d'affaires en baisse au 1er trimestre

© Belga

Le marché domestique est resté plus ou moins stable, avec un chiffre d'affaires sous-jacent de 1,077 milliard d'euros (-0,3%). Les services fixes et mobiles sont en hausse (+2,2 et +1,7% respectivement). "Cette progression compense presque totalement le ralentissement des ventes d'appareils mobiles à faible marge", explique Proximus.

L'Ebitda (bénéfice avant impôts, intérêts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisation) sous-jacent du groupe s'élevait à 418 millions d'euros, en progression de 2,5 % par rapport au premier trimestre 2015. L'Ebitda des marchés domestiques est en hausse de 3,8%, avec une augmentation de la marge directe, note Proximus.

Proximus a attiré 35.000 nouveaux clients TV au premier trimestre (+8,3%). Le nombre total d'abonnements à la télévision s'élève désormais à 1,795 million. Le nombre d'abonnés à l'internet fixe à la fin du premier trimestre s'élevait à 1,87 million, soit une augmentation de 23.000 lignes internet fixe au premier trimestre (+5,1%). Le téléphone fixe a par contre perdu quelque 30.000 lignes (sur 2,75 millions de lignes au total). Les cartes mobiles ont, elles, augmenté de 388.000 unités (+11,9%), la base compte aujourd'hui 6,397 million de cartes.

Les dépenses opérationnelles ont augmenté de 0,4%, principalement en raison de l'augmentation des dépenses de BICS (services internationaux), qui a investi dans de nouvelles régions. Les dépenses d'exploitation des marchés domestiques ont par contre baissé de 0,9% au premier trimestre.

Conformément à sa stratégie "fit for growth", Proximus investit dans "l'expérience client". Les dépenses d'investissement (CAPEX) s'élevaient à 237 millions d'euros, soit 10 millions de plus qu'un an plus tôt. Par exemple, quelque 99,6% du territoire est à présent couvert par le réseau 4G à l'extérieur et 96,9 à l'intérieur.

Au premier trimestre de 2016, Proximus a enregistré un solide cash-flow libre de 133 millions d'euros, contre 8 millions l'année précédente.

"Nous confirmons nos prévisions pour l'ensemble de l'année, avec, pour 2016, une légère croissance du chiffre d'affaires sous-jacent de nos marchés domestiques et de l'Ebitda du Groupe. Notre objectif en matière d'Ebitda sera supporté par nos efforts en matière de réduction des coûts", se réjouit la CEO Dominique Leroy, citée dans un communiqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires