Proximus dément avoir demandé un bonus à long terme pour Dominique Leroy

23/02/17 à 16:02 - Mise à jour à 16:04

Source: Belga

(Belga) "Proximus dément que le conseil d'administration, le comité de rémunération ou l'administrateur délégué en personne, en 2017, aient adressé une demande formelle ou informelle au gouvernement, en vue de l'attribution, pour l'exercice 2016, d'un bonus à long terme pour Dominique Leroy, CEO de l'entreprise", a fait savoir l'opérateur jeudi.

Hier/mercredi, les journaux L'Echo et de Tijd avaient rapporté que le Premier ministre Charles Michel s'était opposé à l'octroi de ce bonus. "Étant donné que l'administrateur délégué est le seul membre du comité de direction ne bénéficiant pas d'un bonus à long terme, le conseil d'administration a, début de l'année dernière, décidé de vérifier avec le gouvernement la possibilité d'en accorder. En raison de la réaction négative, cette proposition n'a pas été mise à l'ordre du jour de l'assemblée générale d'avril 2016 et dès lors, une telle rémunération n'a pas été demandée", assure Proximus dans un communiqué. Fixées au début de son mandat, en janvier 2014, les conditions salariales de Dominique Leroy n'ont pas été modifiées depuis lors. "Sa rémunération est détaillée en toute transparence dans le rapport de rémunération approuvé ce jeudi par le conseil d'administration. Ce rapport sera publié dans quelques semaines en prévision de l'assemblée générale annuelle du 19 avril", ajoute l'opérateur qui "déplore la sortie, de cette manière, de ce sujet dans l'actualité". (Belga)

Nos partenaires