Projet d'accord social fédéral: un 'oui' conditionné pour la CNE

11/10/17 à 15:42 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

(Belga) La CNE a remis un accord conditionné au projet d'accord social pour les soins de santé fédéraux présenté lundi par la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block, et le ministre de l'Emploi, Kris Peeters, annonce le syndicat chrétien mercredi dans un communiqué.

La CNE a remis un accord conditionné en ce qui concerne les années 2019 et 2020, indique le syndicat, alors que le projet d'accord présenté par le gouvernement prévoit un plan pluriannuel de quatre ans. L'organisation ajoute qu'elle déposera aussi des revendications à l'attention des employeurs. "Ceux-ci vont bénéficier de réductions de cotisations sociales à hauteur de plus de 40 millions d'euros d'ici 2020 sans aucune contrainte des pouvoirs publics", relève la CNE. La ministre des Affaires sociales, Maggie De Block, et le ministre de l'Emploi, Kris Peeters, ont annoncé lundi avoir transmis aux syndicats et aux représentants des employeurs le projet d'accord social pour les soins de santé fédéraux. Le projet d'accord concerne les aspects suivants: la nouvelle classification de fonction, le renforcement du deuxième pilier de la pension, la modification de la politique de carrière, des mesures qualitatives, un cadre pour une politique générale en matière de risques psychologiques et la promotion de la réintégration, un volet social dans le cadre de la réforme du paysage hospitalier et certains aspects relatifs à la formation et à l'emploi. Selon la CNE, les autres organisations syndicales doivent encore se prononcer. La signature de l'accord est prévue le 25 octobre. Le non-marchand fédéral concerne le personnel de santé des établissements restés de la compétence fédérale, à savoir les hôpitaux, les soins infirmiers à domicile, la transfusion sanguine ou encore les maisons médicales. Plus de 200.000 travailleurs sont touchés, estime la CNE. (Belga)

Nos partenaires