Problèmes de sûreté à l'aéroport carolo : BSCA mis en demeure

13/07/10 à 09:08 - Mise à jour à 09:08

Source: Trends-Tendances

Les agents de BSCA Security se croisent les bras depuis le 8 juillet. Les tâches assurées par Securitas ne sont donc plus contrôlées. La Région wallonne a envoyé un courrier de mise en demeure au patron de l'aéroport carolo.

Problèmes de sûreté à l'aéroport carolo : BSCA mis en demeure

© Belga

Le département de l'exploitation du transport de la Région wallonne a envoyé lundi une lettre de mise en demeure à Jean-Jacques Cloquet, patron de l'aéroport carolo BSCA, pour exiger une reprise des activités de supervision des tâches de Securitas par BSCA Security, peut-on lire mardi dans La Libre Belgique. Sans reprise de cette supervision, les inspecteurs publics seront en piste.

En raison d'un problème de mauvaise entente avec leur directeur général, Frédéric Gaillard, les agents de BSCA Security se croisent les bras depuis le 8 juillet. Les tâches de sûreté assurées par Securitas ne sont donc plus contrôlées. Securitas aurait confié la tâche de supervision à des agents contractuels de... Securitas, plaçant donc l'opérateur dans une position de contrôleur-contrôlé, souligne le quotidien.

"Nous devons donc constater que, par cette grève, BSCA Security, filiale de BSCA, est en défaut de remplir ses obligations qui lui ont été confiées via la convention de concession signée entre la Région wallonne et BSCA", a indiqué Georges Dereau, inspecteur général délégué, dans la lettre de mise en demeure.

Il précise que la situation pose des questions notamment sur le plan de la sûreté générale du site et des responsabilités en cas de déclenchement d'un plan d'urgence. BSCA étant responsable de sa filiale, il lui est demandé de faire reprendre, sans délai, les missions concédées à sa filiale. A défaut d'une reprise pour hier lundi à minuit, les inspecteurs sûreté de l'administration entreront en piste à titre conservatoire.

"L'équipe de management assure actuellement la supervision du travail de Securitas"

Alors que les agents de BSCA Security se croisent les bras depuis le 8 juillet, la mission de supervision de la société est assurée par le management, indique mardi Pierre Rombaut, CEO de cette filiale de BSCA, interrogé par l'agence Belga.

Dès réception du courrier envoyé par la Région wallonne, "nous avons réagi et signalé à la Région que la mission de sécurité de BSCA Security est toujours exécutée, précise Pierre Rombaut. L'équipe de management assure actuellement la supervision du travail de Securitas." Selon lui, la Région wallonne n'était pas informée de ces éléments. Par ailleurs, aucun contractuel n'a été engagé pour remplacer les superviseurs en grève, souligne le CEO.

Concernant le conflit social en cours, une nouvelle réunion est prévue ce matin (mardi) avec les superviseurs en grève. "L'un des buts de la réunion est de connaître leurs revendications, car jusqu'à présent, on a surtout évoqué les causes", conclut Pierre Rombaut. Les agents de terrain reprochent notamment à la direction remarques blessantes et manque de soutien, selon les syndicats.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires