Près de 450 emplois supprimés chez Cora

11/07/14 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Trends-Tendances

La chaîne de supermarchés Cora a fait part de son intention de licencier 447 personnes dans le cadre de son plan "Coravenir", ont indiqué les syndicats (Setca, CGSLB, CNE).

Près de 450 emplois supprimés chez Cora

© BELGA

La décision a été communiquée vendredi, un mois jour pour jour après l'annonce d'un plan de transformation chez le concurrent Delhaize, pouvant avoir un impact sur quelque 2.500 travailleurs de la marque au lion.

Sans avancer de chiffre d'emplois menacés, Cora a affirmé, de son côté, vouloir "mettre tout en oeuvre pour éviter des licenciements secs". "En l'état d'avancement des discussions entre partenaires sociaux et après avoir analysé toutes les possibilités de relance, il est apparu nécessaire d'entamer une procédure de notification de restructuration", ajoute l'entreprise.

Direction et syndicats avaient initié en février des "discussions approfondies" sur le futur de la société en Belgique. "Plusieurs réunions ont eu lieu, caractérisées par l'écoute et le respect mutuels. Les positions et préoccupations de chacun ont été exprimées et toutes les pistes et possibilités examinées et concertées", détaille la direction.
Les partenaires sociaux vont poursuivre le dialogue et l'entreprise espère "avancer dans la mise en place d'un programme de prépension dans le respect du pacte des générations".

Plus globalement, un accord doit être trouvé qui "permettra à l'entreprise de se concentrer sur ses objectifs de croissance commerciale, et ce en offrant plus de service et de meilleurs prix à ses clients tout en prévoyant des investissements importants dans ses divers hypermarchés", selon le communiqué de la direction.

La grande distribution connaît des moments difficiles dans notre pays. Le 11 juin, Delhaize annonçait sa volonté de mettre en oeuvre un "plan de transformation" prévoyant la fermeture de quatorze magasins et pouvant avoir un impact sur 2.500 travailleurs.

Tous les magasins sont concernés Les sept centres commerciaux de Cora en Belgique (Anderlecht, Châtelineau, Hornu, La Louvière, Messancy, Rocourt et Woluwe-Saint-Lambert ) seront touchés dans une proportion plus ou moins équivalente par la restructuration, a indiqué le Setca à l'agence Belga. Les syndicats espèrent que la pyramide des âges au sein de la société permettra au maximum d'éviter les licenciements secs via la prépension (RCC). Un nouveau conseil d'entreprise extraordinaire devrait avoir lieu à la fin du mois d'août.

Aucune action n'est prévue en réaction à l'annonce de ce plan, précise-t-on.

"Nous nous opposons à tout licenciement sec, mais le dialogue social n'est pas rompu", a commenté Myriam Delmée, du Setca. Les syndicats "restent convaincus qu'il est possible de trouver des solutions acceptables pour tous via la concertation". Ils demandent à la direction de reprendre le dialogue dans le cadre de la phase d'information-consultation de la loi Renault et ensuite dans la phase de négociation "afin de trouver des solutions d'avenir, sans casse sociale".

Nos partenaires