Près d'un travailleur sur sept a quitté involontairement son emploi en 2014

23/04/15 à 06:57 - Mise à jour à 06:57

Source: Belga

En 2014, près d'un travailleur sur sept a quitté "involontairement" son employeur, dans plus de la moitié des cas parce que son contrat temporaire arrivait à terme, selon l'étude annuelle sur la rotation du personnel du prestataire de services RH Securex, relayée notamment jeudi par L'Echo et De Tijd.

Près d'un travailleur sur sept a quitté involontairement son emploi en 2014

© Thinkstock

Cette rotation involontaire est induite par l'employeur, en cas de résiliation de contrat, de préavis par l'employeur, de décès, de motif grave, ... mais aussi de contrats temporaires arrivés à échéance. "Pour la première fois depuis 2011, la tendance à la baisse des chiffres de rotation s'est interrompue. En 2014, la rotation totale s'élevait à 20,73 %, tandis qu'elle était encore de 19,38 % en 2013", explique Securex. L'an dernier, donc, un travailleur sur cinq a quitté son emploi volontairement ou non.

L'an dernier, 36,4 % de la rotation totale était due aux contrats temporaires arrivés à échéance. De plus en plus de personnes travaillent sous contrat temporaire. Securex note qu'en 2014, 11,67% des travailleurs belges étaient sous contrat temporaire (8,82% en 2013). "Depuis janvier 2014, l'introduction du statut unique a mis fin à la période d'essai. Il semblerait donc que les employeurs engagent leurs travailleurs avec un contrat temporaire en guise d'alternative à la période d'essai", explique Securex.

La proportion de contrats temporaires est plus élevée chez les femmes (12,40 %) que chez les hommes (11 %). De nombreux travailleurs de moins de 25 ans (38,15 %) sont engagés avec un contrat temporaire. Ce sont surtout les entreprises de Bruxelles (18,93 %) et de Wallonie (16,52 %), ainsi que les entreprises du secteur non-marchand (25,07 %) qui ont recours aux contrats temporaires. Ils sont également plus fréquents dans le secteur Horeca, sport, détente, média (20,46%) et distribution, transport, logistique (16,42 %), souligne Securex.

La rotation volontaire des travailleurs a baissé en 2014 avec seulement 6,62% des travailleurs qui ont quitté volontairement leur entreprise (7,01% en 2013).

Nos partenaires