Près d'un travailleur sur sept a peur de perdre son emploi dans les six mois

01/12/16 à 16:30 - Mise à jour à 16:30

Source: Belga

Environ un travailleur belge sur cinq a été confronté, ces trois dernières années, à une restructuration ou à une réorganisation du travail.

Près d'un travailleur sur sept a peur de perdre son emploi dans les six mois

© Getty Images/iStockphoto

Environ 15% des sondés admettent qu'ils ont peur de perdre leur emploi dans les six mois, indique jeudi le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale sur base d'une analyse des données belges sur les conditions de travail, recueillies par Eurofound (EWCS 2015). Lors de cette enquête européenne, 2.500 travailleurs belges ont été sondés.

Les groupes à risques lors d'une restructuration sont les professionnels techniques et les employés de soutien avec un contrat fixe, les diplômés du supérieur et les travailleurs âgés de plus de 35 ans. Les groupes à risques pour l'insécurité du travail sont les travailleurs disposant d'un contrat à durée déterminée, le personnel faiblement diplômé, les ouvriers, les jeunes et les travailleurs d'origine étrangère.

Selon les chercheurs, ces constatations impliquent que les autorités doivent prendre en compte ces groupes à risques lorsqu'elles entendent réduire les conséquences de la crise économique.

Sur base d'un ensemble de 22 indicateurs, la recherche a permis de classer les travailleurs belges en six catégories selon la qualité de leurs conditions de travail: 34% ont un job de qualité bonne à excellente, 27% ont un job de faible qualité avec de nombreuses contraintes, les 39% restants se situant entre les deux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires