Près d'un entrepreneur sur deux est préoccupé par la concurrence sur les prix

17/06/14 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Trends-Tendances

Près d'un entrepreneur sur deux est préoccupé par la concurrence sur les prix dans le secteur de la construction, ressort-il du premier baromètre de l'Association des Entrepreneurs Belges de Grands Travaux (ADEB), qui représente 60 grandes entreprises belges, soit 17.000 emplois directs. Par ailleurs, plus d'un sur trois est inquiet quant à la poursuite de ses activités sur le plan socio-économique.

Près d'un entrepreneur sur deux est préoccupé par la concurrence sur les prix

© istock

Pour 2015 et 2016, "nous nous attendions bien évidemment à un ralentissement des commandes publiques en raison des contraintes budgétaires que les différentes entités fédérales et régionales se sont données. Mais il y a par ailleurs un certain nombre de projets qui sont depuis longtemps à l'étude pour certains, prêts à être mis en adjudication pour d'autres", notamment la jonction ferroviaire nord-midi ou encore l'extension du métro au nord de Bruxelles, a commenté Didier Cartage, directeur général de l'association.

Les membres de l'ADEB pointent également le coût et la pénurie de main d'oeuvre qualifiée (26%) et les retards/reports de chantiers (16%) comme source principale de leurs préoccupations.

"Le recours à la sous-traitance étrangère a pour origine la pénurie structurelle d'un certain nombre de métiers de la construction. A terme, il est évident que le dumping social et le recours systématique à la main d'oeuvre étrangère auront pour effet un appauvrissement de notre pays et mettront surtout en péril la pérennité même de nos entreprises", explique encore le directeur général.

En Belgique, le secteur de la construction totalise 280.000 emplois auprès de 97.000 entreprises. Le secteur réalise un chiffre d'affaires total de 55 milliards d'euros (dont 9 milliards pour les membres de l'ADEB).

Nos partenaires