Premier investissement du fonds start-up de GDF Suez

06/08/14 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Trends-Tendances

GDF Suez a annoncé mercredi que son fonds d'investissement dédié aux start-up avait réalisé sa première acquisition, en entrant au capital de la société belge Powerdale, spécialisée dans le contrôle énergétique et la mobilité électrique.

Premier investissement du fonds start-up de GDF Suez

Powerdale développe notamment le "CarPlug", une borne simple ou double de rechargement pour les voitures pouvant être installée à l'intérieur ou à l'extérieur, indique le groupe énergétique dans un communiqué, sans dévoiler le montant de la transaction. Cette borne a pour particularité, outre de fournir l'électricité au véhicule, de suivre également sa consommation énergétique et d'autoriser la prise de contrôle à distance du chargement. Compatible avec tous les types de véhicules rechargeables, le "CarPlug" assure "une charge jusqu'à 60% plus rapide qu'avec le câble standard du véhicule", souligne GDF Suez.

Il s'agit du premier investissement du fonds GDF Suez New Ventures, dévoilé en mai et doté de 100 millions d'euros, qui est destiné à financer des start-up innovantes dans le domaine de la transition énergétique.

"Nous allons cibler pour l'instant nos investissements sur les pays matures, c'est-à-dire ceux où les effets de la transition énergétique se font sentir le plus", a expliqué à l'AFP le dirigeant du fonds, Jean-Louis Blanc, membre du comité exécutif de GDF Suez. "Il s'agira toujours de prises de participation minoritaire avec une phase d'accompagnement de l'entreprise pendant quelques années et ensuite une sortie, soit à l'extérieur du groupe, soit à l'intérieur s'il y a ou non un intérêt stratégique", a-t-il détaillé.

"Nous interviendrons après que la start-up aura atteint un certain stade de développement, ce n'est pas un fonds d'amorçage", a rappelé Jean-Louis Blanc, assurant avoir d'ores et déjà reçu une centaine de propositions. "L'énergie se rapproche de l'utilisateur: que ce soit le particulier, l'entreprise ou la collectivité, chacun veut s'approprier son devenir énergétique et donc il y a toute une série de produits et d'offres qu'il faut adapter à cette demande nouvelle", a-t-il encore déclaré.

Nos partenaires