Poweo, un nouvel acteur ambitieux sur le marché belge de l'énergie

25/09/14 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Belga

Le fournisseur français d'électricité et de gaz Direct Energie débarque en Belgique sous la marque Poweo, avec pour ambition de conquérir quelque 50.000 clients dès 2015. Outre des prix annoncés compétitifs, le fournisseur entend se démarquer par une offre de "services innovants", notamment en matière de gestion de la demande d'énergie, a-t-on appris jeudi.

Poweo, un nouvel acteur ambitieux sur le marché belge de l'énergie

© Capture d'écran

Présent en Wallonie depuis le 1er juillet, où il devrait compter "quelques milliers de clients" d'ici la fin de l'année, Poweo vient d'obtenir les autorisations nécessaires au lancement de son offre à Bruxelles et en Flandre. "Nous serons présents à Bruxelles et en Flandre fin 2014, début 2015.

L'objectif est d'avoir une cinquantaine de milliers de clients en 2015 et 400.000 en 2018", a expliqué à l'agence Belga Xavier Caïtucoli, PDG et co-fondateur de Direct Energie. Pour se faire une place dans un marché belge déjà bien occupé, Poweo se veut compétitif sur les prix, via une rigoureuse maîtrise de ses coûts, et entend apporter "service de qualité et innovation" à ses clients.

Cette capacité d'innovation revendiquée par Direct Energie s'exprime notamment en France -où le fournisseur est le troisième acteur du marché, avec 1,2 million de clients- dans la possible utilisation de compteurs électriques intelligents, dans un souci d'efficacité énergétique. "Un autre sujet auquel nous tenons est l'effacement diffus", poursuit Xavier Caïtucoli.

Il s'agit, dans ce cas, de demander à une série de consommateurs résidentiels de baisser leur consommation lors d'un pic de consommation. Via un boîtier développé par le fournisseur d'énergie et l'accord préalable du client, il est possible d'éteindre, sans intervention du consommateur, tel ou tel appareil électrique, comme un chauffe-eau.

Une solution déjà adoptée par quelques milliers de clients en France mais qui pourrait avoir un plus grand écho en Belgique, dans un contexte de risque de pénurie d'électricité. "C'est ce type de système que l'on souhaite pouvoir proposer en Belgique", confirme Xavier Caïtucoli.

Le fournisseur, qui construit une centrale gaz-vapeur en Bretagne, espère aussi disposer à terme de capacités de production en Belgique. "Nous espérons pouvoir participer à la sécurisation du marché belge. Nous avons la capacité pour investir. On ne peut pas se contenter d'être présent qu'en aval", poursuit le dirigeant, qui juge indispensable la mise en place de mécanismes de soutien.

En savoir plus sur:

Nos partenaires