Pourquoi Publicis s'offre-t-il Proximedia ?

08/07/14 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Trends-Tendances

Publicis, numéro trois mondial du secteur de la pub, vient de s'offrir le "petit" acteur belge Proximedia. Objectif : aiguiser davantage sa stratégie digitale, désormais essentielle pour l'avenir du groupe.

Pourquoi Publicis s'offre-t-il Proximedia ?

Il y a presque un an, les groupes Omnicom et Publicis, respectivement numéro deux et numéro trois du secteur de la pub, avaient annoncé leur mariage en fanfare pour former le plus grand empire de l'histoire de la communication avec 130.000 employés et un chiffre d'affaires cumulé de près de 18 milliards d'euros. Objectif avoué : être plus compétitif dans la négociation des tarifs et surtout mieux résister aux géants Google et Facebook dont l'influence ne cesse de croître dans le monde de la pub.

Mais au fil des mois, la fusion annoncée a fondu comme neige au soleil suite aux frictions à répétition entre John Wren et Maurice Lévy (photo), les CEO de Omnicom et de Publicis, concernant notamment le choix du directeur financier de la nouvelle entité. Résultat des courses : chacun a repris sa place dans le paysage publicitaire tout en veillant bien à opérer de nouveaux choix stratégiques, Ainsi, en mai dernier, Publicis et Facebook concluaient un partenariat à 500 millions de dollars, prévoyant des tarifs préférentiels pour les campagnes des principaux clients de Publicis diffusées sur le plus grand des réseaux sociaux (quasi 1,3 milliard de membres). Pas très étonnant vu la digitalisation croissante du secteur de la pub...

Le virage digital

Depuis quelques années, on assiste en effet à un glissement des investissements publicitaires des médias dits traditionnels vers les supports numériques et les grands groupes de communication adaptent désormais leur stratégie en conséquence. Aujourd'hui, 40% du chiffre d'affaires de Publicis porte sur le numérique et l'objectif de son CEO Maurice Lévy est de le porter à 50% dans un avenir proche.

Pour ce faire, le groupe doit doper ses activités digitales qui passent aussi par des acquisitions pertinentes. En s'offrant Cybermedia, la maison-mère de Proximedia, leader dans les services Web aux PME en Belgique et aux Pays-Bas, Publicis confirme donc son intérêt pour le marché de la communication digitale locale. "Ce marché devrait connaître une progression comprise entre 15 et 20% par an dans les cinq prochaines années", a d'ailleurs souligné Publicis dans son communiqué.

Bref, une opportunité à saisir et surtout un objectif à atteindre pour le numéro trois mondial du secteur de la pub : Proximedia, ses 380 collaborateurs et ses 25.000 clients rejoindront Publicis Webformance, la start-up interne du groupe Publicis, pour former ainsi le leader européen de la communication digitale locale dédiée aux PME en Belgique, en France, aux Pays-Bas et en Espagne avec, au total, environ 500 collaborateurs et près de 45.000 clients. Pas mal...

Frédéric Brébant

Nos partenaires