Pourquoi le marché de l'occasion résiste

05/05/18 à 10:00 - Mise à jour à 11:41
Du Trends-Tendances du 03/05/18

Le marché de la voiture de seconde main est important. Contrairement aux apparences, il n'est pas affecté par les mesures anti-CO2 et anti-diesel. Les concessionnaires devraient mieux s'y intéresser.

Non, les mesures contre les moteurs diesel ou les zones à basses émissions à Bruxelles et Anvers n'ont pas érodé le marché de l'occasion. Depuis plus de 20 ans, il reste stable, à 660.000 automobiles immatriculées chaque année ( voir infographie). L'activité est moins connue que la vente des voitures neuves et certainement moins sexy, car il n'y a pas de show-rooms rutilants mais plutôt des zones en plein air localisées sur des terrains pas chers.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires