Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/06/18 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

"Pour Apple, les crypto-monnaies sont devenues sulfureuses"

La société Apple a décidé de limiter l'usage des crypto-monnaies via ses iPhones et ses iPad. Amid Faljaoui, notre chroniqueur éco, nous donne les raisons pour lesquelles la firme à la pomme veut limiter l'usage de ces devises virtuelles.

"Pour Apple, les crypto-monnaies sont devenues sulfureuses"

© BELGAIMAGE

Les monnaies virtuelles ou crypto-monnaies n'ont pas fini de faire parler d'elles. En bien ou en mal, d'ailleurs. Pour les amateurs de rendements affolants, ils doivent regarder du côté des "hedge funds", ces fameux fonds spéculatifs destinés aux personnes les plus riches.

J'en parle aujourd'hui car ces fonds spéculatifs qui ont investi dans les crypto-monnaies ont perdu 35% depuis le début d'année. Dit comme cela, on a l'impression que la messe est dite. Mais pas du tout: cette claque de 35% ne fera sans doute fuir aucun de ces fonds spéculatifs, car il faut aussi rappeler qu'en 2017, la hausse était de... 2.700% !

Mais il est aussi vrai que les personnes qui investissent dans les monnaies virtuelles doivent avoir le coeur très, très bien accroché. Les cardiaques doivent s'abstenir car question volatilité des cours, nous sommes servis.

La meilleure preuve, c'est que ces fonds ont perdu 17% au mois de mai dernier après avoir gagné 45% en avril... C'est ce qu'on appelle les montagnes russes, mais appliquées à la finance.

Pendant ce temps, une firme comme Apple, (qui décidément se fait de plus en plus le défenseur du consommateur) a décidé de limiter l'usage des crypto-monnaies via ses iPhones et ses iPad.

Partager

Apple a donc décidé de jouer au chevalier blanc en s'attaquant aux utilisations abusives des crypto-monnaies.

Pour la direction d'Apple, ces monnaies virtuelles sont devenues sulfureuses. Et pour en limiter l'usage, Apple a par exemple décidé de rendre impossible la levée de fonds en crypto-monnaies. C'est ce qu'on appelle les ICO. (ICO, c'est le terme anglais pour désigner un nouveau mode de financement de certaines start-up qui se fait de manière virtuelle).

Apple a décidé de cantonner ces levées de fonds aux établissements financiers. C'est une manière comme une autre de protéger ses clients contre d'éventuelles arnaques (tout cela après qu'Apple ait rappelé que la vie privée de ses clients était importante à ses yeux). C'est aussi une manière de critiquer indirectement Facebook qui vit de nos données personnelles.

Apple a donc décidé de jouer au chevalier blanc en s'attaquant aux utilisations abusives des crypto-monnaies. Il faut dire qu'Apple y trouve aussi son intérêt car sans entrer dans le détail, l'usage parfois détourné de ces monnaies virtuelles - en particulier leur création, ce qu'on appelle dans leur jargon le "minage" - a souvent pour effet d'épuiser les batteries des iPhones et donc de limiter leur autonomie.

C'est plutôt gênant d'avoir entre les mains un smartphone dont le fonctionnement est ralenti. Comme l'écrit Le Figaro, c'est comme si le propriétaire d'une voiture tractait une remorque mais sans le savoir. Et donc, oui, Apple va limiter l'usage des devises virtuelles pour notre bien et... le sien!

Nos partenaires