Plan de restructuration de Carrefour: début des négociations sur les suppressions d'emplois en France

23/02/18 à 16:14 - Mise à jour à 16:15

Source: Belga

(Belga) Les négociations sur les suppressions d'emplois prévues chez Carrefour en France - quelque 2.300 salariés concernés dans les magasins de proximité (ex-Dia) et 2.400 dans les sièges du groupe - ont débuté avec comme première revendication, une égalité de traitement, a-t-on appris vendredi de sources syndicales.

Les négociations sur le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) chez Carrefour Proximité ont commencé jeudi, celles sur le plan de départs volontaires (PDV) pour les sièges doivent débuter lundi. Pour les syndicats, il faut "harmoniser" l'ensemble des mesures d'accompagnement. "On ne veut pas de différence de traitement" entre les salariés, a souligné Michel Enguelz, représentant de FO, premier syndicat du géant de la distribution. La CFE-CGC demande aussi des "indemnisations égales pour tous". Quant à la CGT, opposée aux suppressions de postes, elle assiste aux discussions mais "ne négociera aucun PSE". Carrefour prévoit de boucler les négociations fin mars. mais a "une vraie difficulté à bien gérer la restructuration", parce qu'il n'a pas "mis les moyens humains" nécessaires, a observé la CFDT. Parallèlement, les syndicats continuent à se faire entendre sur le terrain. FO organise jeudi prochain devant le siège de Carrefour France à Massy (Essonne) un rassemblement initialement prévu en février et reporté pour cause d'intempéries. La CGT appelle de son côté les salariés des magasins de proximité à des mouvements de grève toute la semaine. (Belga)

Nos partenaires