Plaintes contre des explosions d'iPhone en Chine

06/12/16 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Belga

Plusieurs Chinois ont fait état d'iPhone ayant pris feu ou explosé, a indiqué une autorité shanghaïenne de défense des consommateurs, qui a enjoint le géant américain de l'électronique Apple à répondre aux plaintes des usagers.

Plaintes contre des explosions d'iPhone en Chine

. © .

Le Conseil des consommateurs de Shanghai, un organisme étatique, a annoncé avoir reçu ces derniers mois huit rapports faisant état d'appareils iPhone ayant spontanément pris feu lorsqu'ils étaient utilisés ou en charge.

Ces plaintes, recensées dans un rapport disponible cette semaine sur le site du régulateur, sont intervenues dans la foulée du scandale mondial ayant touché le fabricant sud-coréen Samsung. Celui-ci avait annoncé début septembre le rappel de 2,5 millions d'exemplaires de son nouveau smartphone, le Galaxy Note 7, en raison de batteries défectueuses ayant carbonisé certains téléphones.

Or, le Conseil des consommateurs shanghaïens cite des cas similaires impliquant des iPhone. Ainsi, une Chinoise a indiqué avoir assisté en août à l'explosion de son iPhone 6s Plus, qui a fendillé l'écran et noirci le dos de l'appareil.

Apple lui a ensuite fourni un nouveau téléphone, mais sans enquêter sur les causes de l'incident, selon le régulateur shanghaïen, qui estime qu'Apple "doit assumer ses responsabilités". "Beaucoup des plaintes de consommateurs ne sont pas résolues de façon efficace", a-t-il déploré, disant avoir enregistré ces deux derniers mois une multiplication par six des plaintes visant Apple, dont de soudaines interruptions des iPhones 6 et 6s.

Apple a reconnu le mois dernier qu'un tel problème pouvait survenir, et s'est proposé de remplacer en Chine les appareils des utilisateurs d'iPhone 6s produits en septembre et octobre 2015 si leurs téléphones s'éteignaient sans raison. L'entreprise avait cependant assuré que cela ne constituait pas un problème de sécurité. Apple n'était pas joignable mardi pour répondre à l'AFP.

La Chine reste un marché crucial mais difficile pour le groupe californien. Il mise sur l'iPhone 7 pour rebondir dans la région chinoise, où les ventes de ses smartphones se sont effondrées de 32% sur un an au 2e trimestre -- tandis que sa part de marché fondait drastiquement, autour de 10%. Au premier semestre, la marque à la pomme s'est vue dépassée en tête du marché chinois des smartphones par des concurrents locaux: le géant Huawei (16% des parts), de nouveaux venus inconnus hors de Chine, Vivo et Oppo (13% chacun), ainsi que le pionnier local des objets connectés Xiaomi (12%), selon le cabinet Canalys.

En savoir plus sur:

Nos partenaires