Piaggio, nouveau roi du deux-roues en Belgique

21/10/10 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Trends-Tendances

Malgré un recul global des immatriculations de deux-roues en Belgique, Piaggio a vu sa part de marché bondir à 14,5 % et ses ventes flamber de 32 % entre juin 2009 et juin 2010. Ce qui n'empêche pas le secteur des motos et scooters de déprimer.

Piaggio, nouveau roi du deux-roues en Belgique

Le fabricant italien de deux-roues Piaggio a enregistré une hausse de ses ventes de machines neuves de 32 % entre juin 2009 et juin 2010 en Belgique. Dans le même temps, les immatriculations ont pourtant reculé de près de 7,5 %. Avec 2.234 machines vendues fin juin, Piaggio est devenu le leader du marché belge des deux-roues, a indiqué jeudi Daniel Labours, rédacteur en chef de Federauto Magazine, lors d'une conférence de presse.

Entre juin 2009 et juin 2010, 15.446 machines neuves ont été écoulées en Belgique. Quasiment tous les segments sont touchés par le recul. Les exceptions sont les Custom, les Sport-Touring, les Trikes, les Trial et les scooters jusque 125 cc. Parmi ces derniers, Piaggio affiche depuis deux ans une "insolente et constante progression", apprécie Daniel Labours.

Le fabricant italien est parvenu à détrôner les grands noms du secteur et revendique désormais 14,5 % de parts de marché en Belgique. Piaggio réalise l'essentiel de ses ventes dans les segments des scooters jusque 125 cc (1.403 unités sur un total de 2.234) et supérieurs (771 unités).

A contrario, les Buggy, Enduro, Quads, Roadsters, Supersports, Touring et Trails ont tous enregistré une diminution de leurs ventes sur les six premiers mois de 2010. Au niveau des marques, Honda (2.587 à 1.489 unités) et Yamaha (2.350 à 1.688) sont les plus touchées, tandis que BMW (1.370 à 1.429) et MV Agusta (18 à 36) constituent les notes positives.

La vente de deux-roues se porte mal en Belgique

Le secteur de la vente de motos et de scooters se porte mal en Belgique, a indiqué jeudi lors d'une conférence de presse Federmoto, le groupement belge des distributeurs de motos, sur base des résultats de la dernière étude bisannuelle de rentabilité du secteur. L'étude a été menée par le bureau Akron auprès des 795 distributeurs du secteur entre 2004 et 2008.

"La vente de scooters et de motos 125 cc connaît une augmentation appréciable depuis quelques années en Europe et en Belgique, souligne Guido Brenders, président de Federmoto. Cette progression est en grande partie due à la croissance des problèmes de mobilité qui caractérisent les centres urbains."

Le secteur de la distribution n'a jamais été dans une situation aussi précaire, cependant. Les causes de cette situation sont multiples, indique Federmoto. La marge nette sur les ventes est pratiquement inexistante (1,84 %). Le rendement moyen sur fonds propres ne s'élève qu'à 1,69 %, tandis que 17 % des entreprises présentent des fonds propres négatifs et la médiane de la productivité mesurée comme valeur ajoutée par personne employée ne s'élève qu'à 23.320 euros.

La fédération pointe également le "transfert de clientèle vers un public pour lequel deux-roues se conjugue avec raison et non plus avec passion", ainsi que les mesures de répression de la vitesse et les restrictions en matière de pratique du tout-terrain.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires