Pfizer optimiste pour 2018

30/01/18 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Afp

Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a fait part mardi de solides objectifs financiers pour 2018, en raison d'une ardoise fiscale fortement réduite, et des bénéfices 2017 gonflés par un crédit d'impôt de 11 milliards de dollars.

Pfizer optimiste pour 2018

© Image Globe

Les ventes de médicaments devraient se situer entre 53,5 et 55,5 milliards de dollars pour un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, compris entre 2,90 et 3,0 dollars, a détaillé le groupe expliquant que son taux d'imposition allait diminuer à 17% contre environ 23% en 2017.

Les marchés financiers anticipent respectivement 53,88 milliards de dollars et 2,78 dollars.

Pfizer, qui détient un gros trésor de guerre estimé à plus de 200 milliards de dollars logés hors des Etats-Unis, indique qu'il va payer une ardoise fiscale de 15 milliards de dollars au fisc américain pour rapatrier cet argent.

La réforme fiscale adoptée par l'administration Trump non seulement abaisse nettement le taux d'imposition des entreprises mais met également en place des mesures spécifiques pour les inciter à ramener aux Etats-Unis l'argent détenu à l'étranger et à y investir.

Pfizer va investir environ 5 milliards de dollars, notamment dans la construction de sites de production sur le sol américain et va verser des primes exceptionnelles d'un montant total de 100 millions de dollars à ses employés au premier trimestre 2018 et contribuer pour 500 millions à leurs retraites.

Pour l'année écoulée, le laboratoire américain a enregistré de solides résultats trimestriel et annuel, marqués néanmoins par une légère baisse des ventes de médicaments à cause de la concurrence des génériques.

Le bénéfice net s'est élevé à 16,08 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année 2017, dont 3,77 milliards au quatrième trimestre pour des ventes annuelles de 52,54 milliards de dollars (-0,5%) et trimestrielles de 13,7 milliards (+0,55%).

Les profits sont toutefois beaucoup plus importants si on ajoute un crédit d'impôt de 11 milliards de dollars inscrit dans les comptes par le fabricant du Viagra. Il s'élève en conséquence à 12,27 milliards au quatrième trimestre et à 21,31 milliards sur l'année.

Rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice trimestriel est de 0,62 dollar et l'annuel de 2,65 dollars contre 0,56 dollar et 2,60 dollars escomptés en moyenne respectivement par les marchés financiers.

Nos partenaires