Perrigo rachète Omega Pharma pour 3,6 milliards d'euros

06/11/14 à 12:58 - Mise à jour à 15:28

Source: Belga

L'entreprise américano-israélienne Perrigo a racheté la belge Omega Pharma, spécialisée dans la production de produits pharmaceutiques, pour 3,6 milliards d'euros, en ce compris 1,1 milliard de dette, a annoncé Perrigo dans un communiqué.

Perrigo rachète Omega Pharma pour 3,6 milliards d'euros

Marc Coucke, CEO d'Omega Pharma. © Belga

Marc Coucke, le CEO et fondateur d'Omega Pharma, a qualifié ce moment d'historique sur le réseau social twitter. La transaction devrait être conclue, sous réserve du feu vert des autorités de régulation, lors du premier trimestre 2015.

"La combinaison de ces deux grandes sociétés va accélérer la stratégie de croissance internationale de Perrigo, diversifier de manière substantielle nos courants d'affaires et établir un leadership durable sur le marché européen des médicaments en vente libre", a salué le président et CEO de Perrigo, Joseph Papa, cité dans un communiqué. Perrigo a été préférée aux autres candidats repreneurs qui étaient Sanofi, Actavis et Boehringer Ingelheim.

Fondée en 1987, Omega Pharma a connu une croissance fulgurante et réalisait un chiffre d'affaires annuels de quelque 1,2 milliard d'euros, ce qui en fait le cinquième acteur européen sur le marché des médicaments sans ordonnance. Basée à Bruxelles, l'entreprise affiche une présence commerciale dans 35 pays et emploie plus de 2.500 personnes.

Le groupe américain, dont les racines remontent à 1887 et qui est basé à Allegan (Michigan, nord des Etats-Unis), est coté au Nasdaq depuis 1991. Il y valait 21,2 milliards de dollars mercredi soir. Perrigo bénéficie aussi d'une cotation secondaire à la Bourse de Tel-Aviv depuis l'achat de la société israélienne Agis Industries en 2005.

Depuis, le groupe a procédé à toute une série de petites acquisitions, qui ont culminé par l'achat de l'Irlandais Elan pour 8,6 milliards de dollars en 2013. L'opération lui avait permis de faire basculer son centre d'imposition en Irlande, à la fiscalité plus légère.

En savoir plus sur:

Nos partenaires