Pensions des travailleurs frontaliers: le gouvernement promet une solution

29/09/17 à 20:31 - Mise à jour à 20:34

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement a promis de trouver une solution pour les milliers de travailleurs belges frontaliers qui risquent de perdre leur pension ou leur allocation.

Le médiateur fédéral, son homologue néerlandais, et le médiateur des pensions ont tiré la sonnette d'alarme vendredi. Plus de 32.000 Belges travaillaient aux Pays-Bas en 2016, et une partie d'entre eux risquent de se trouver dans un vide juridique leur empêchant de toucher une pension ou une allocation pendant deux ans. A 65 ans, un frontalier belge qui a travaillé aux Pays-Bas avant de se retrouver au chômage ne peut plus bénéficier d'allocations sociales en Belgique. Il ne peut cependant pas prétendre à la pension versée par les Pays-Bas, l'âge de la retraite y étant fixé à 66 ans à partir de 2018 et à 67 ans dès 2022. La situation est connue, indique-t-on au cabinet de la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block (Open Vld). "Nous allons résoudre cela au sein du gouvernement", a-t-on précisé de même source. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos