"Patron, faites quelque chose!"

23/05/18 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Trends-Tendances

Selon les chiffres, le management des entreprises doit absolument être optimisé : 10 % seulement des travailleurs des entreprises belges s'impliquent totalement ; 20 % sont même contre-productifs.

"Patron, faites quelque chose!"

"Nous manageons trop et coachons trop peu". © Getty Images/iStockphoto

Jan De Schepper, ex-manager de Telindus et Proximus, incite les hautes instances à réagir. "Le CEO est responsable de ce qui se passe dans l'entreprise et par conséquent du manque d'implication." Il distingue deux problèmes : "Nous manageons trop et coachons trop peu".

"Autrefois, les employés étaient considérés comme des machines, ajoute-t-il. Nous ne prêtions aucune attention aux interactions sociales et à la collaboration. Les managers n'étaient pas assez sensibilisés à la cohésion humaine. On multipliait les réunions, on instaurait de nouvelles procédures, on cloisonnait les responsabilités. Les collaborateurs n'étaient pas coachés en vue d'une meilleure collaboration et les systèmes plus complexes finissaient pas être contreproductifs."

Sa solution ? "Placer les clients au centre des préoccupations et tout faire pour simplifier les services offerts. Car c'est bien de cela qu'il s'agit en fin de compte. Les clients font vivre la société. Il faut réduire le nombre de rapports et de réunions auxquelles tout le monde doit assister. Il appartient au CEO d'instaurer la culture émotionnelle ad hoc."

Les PME belges - le public-cible des Best Managed Companies - ne se débrouillent pas si mal, selon Jan De Schepper : "Les grandes sociétés internationales ont tendance à complexifier les systèmes. C'est pourquoi tant d'employés préfèrent les PME aux mastodontes".

En savoir plus sur:

Nos partenaires